Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Déby en Afrique du Sud pour appuyer la création de "l'OTAN Africain"


Alwihda Info | Par - 5 Novembre 2013 modifié le 5 Novembre 2013 - 19:17

La CARIC se veut une force intérimaire qui sera mise en place, en attendant la création de la Force africaine en attente (FAA). Aussi, aura-t-elle une capacité exclusivement militaire, pourvue d’une grande réactivité pour intervenir rapidement, sur décision politique, en cas de conflit sur tout le continent.


Idriss Déby en tenue militaire avec Hervé Morin, ancien ministre français de la Défense sous Nicolas Sarkozy. Crédit photo : Sources
Idriss Déby en tenue militaire avec Hervé Morin, ancien ministre français de la Défense sous Nicolas Sarkozy. Crédit photo : Sources
PRETORIA (Afrique du Sud) - Le chef de l'Etat tchadien Idriss Déby est arrivé à Pretoria en fin d'après-midi où il prendra part ce soir à une réunion de haut niveau sur la Capacité africaine de réponse immédiate aux crises en Afrique (CARIC).

"La CARIC se veut une force intérimaire qui sera mise en place, en attendant la création de la Force africaine en attente (FAA). Aussi, aura-t-elle une capacité exclusivement militaire, pourvue d’une grande réactivité pour intervenir rapidement, sur décision politique, en cas de conflit sur tout le continent", nous précise Djibrine Mahamat Adam, directeur Général Adjoint de la Communication de la Présidence. En d'autres termes, c'est une imitation de l'OTAN que les dirigeants africains veulent mettre en place, cette initiative n'est autre qu'une réponse à l'intervention militaire étrangère en Libye qui a aboutit à la chute de Kadhafi.

Idriss Déby va appeler les Etats africains "à compter d’abord sur eux-mêmes, et donc, à créer une véritable synergie, afin de rétablir la paix et la sécurité dans les zones en conflit"

Concernant le Mali, "j'ai toujours dit que nous y étions pour longtemps comme au Tchad", soulignait ce matin Hervé Morin, l'ancien ministre de la défense de Nicolas Sarkozy. Les Etats africains veulent désormais éviter de faire appel à des forces étrangères en cas de conflit, ce qui pourrait également entraîner la fermeture de plusieurs bases militaires occidentales en Afrique dont celle de l'opération épervier au Tchad qui ne compte pas moins d'un millier de soldats français.

Plusieurs dirigeants occidentaux ainsi qu'Idriss Déby avaient critiqués leurs homologues africains en raison du retard dans le déploiement de la force africaine au Mali. Le Tchad est devenu incontournable sur les questions militaires en Afrique depuis ses dernières interventions au Mali et en Centrafrique, bien que le pays ne dispose pas d'une grande armée.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements