Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Décès de Cheikh Ali Ahmat Taha : Le Tchad a perdu une figure qui aura marqué son temps et des générations entières!


Alwihda Info | Par Talha Mahamat Allim - 12 Décembre 2014 modifié le 12 Décembre 2014 - 13:34


Inna Lillahi Wa inna ilayhi raji'oun (C’est à Allah que nous appartenons et c’est vers Lui que se fera le retour).

C’est avec une grande tristesse que nous venons d’apprendre le rappel à Dieu du Cheikh Ali Ahmat Taha. Il fût un grand Imam de la grande Mosquée de N’Djamena et Vice-président du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Tchad. Cheikh Ali Ahmat Taha était une référence religieuse, un guide spirituel, un érudit au service de Dieu. Sa vie se résumait à l’enseignement de l’Islam et à sa propagation.

Il suscitait admiration et respect de la part de ses concitoyens. Ses grandes qualités ont même été reconnues au-delà des frontières nationales avec une douceur dans l’enseignement du fait religieux tout en luttant intellectuellement et spirituellement contre le fanatisme et la violence.

Sa vie était très édifiante et profonde de par son aura intellectuel, qui lui valait d'enseigner aux croyants les règles et pratiques de la Religion. On se souviendra de ses nombreuses contributions spirituelles dans les médias tchadiens qui ont certainement eu un impact aussi profond et important sur la société.

Cheikh Ali Ahmat Taha a marqué de son empreinte le Conseil Supérieur des Affaires Islamiques de par son engagement dans les domaines de l’éducation, de l’encadrement et de la justice sociale. Sa disparition est une perte immense pour le Tchad. 

La voix du Cheikh Ali Ahmat Taha restera celle du cœur, de la spiritualité, de l’intégrité et du courage qu’il faut entendre et méditer. Le Tchad a incontestablement perdu une figure qui aura marqué son temps et des générations entières.

Je m'associe à la peine de la famille, du peuple tchadien ainsi qu’à celle de la Communauté Musulmane et prie qu'Allah Soubhanahou Wa Taala accorde au défunt son Pardon, le couvrir de Sa Miséricorde et l'accueille dans son Paradis Éternel. Nos sincères condoléances à toute la famille et compatissons avec sa douleur.

«Dis: certes ma prière, mes actes d’adoration, ma vie et ma mort sont à Dieu, Seigneur des mondes. Il n’a point d’associé.» (Sourate 6. Verset162).
Inna Lillâhi Wa Innâ ilayhi râji’oun.
A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournerons.

Talha Mahamat Allim.
Genève, Suisse.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements