Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Déchets plastiques : le carton rouge de Roger Milla


Alwihda Info | Par - 2 Décembre 2015 modifié le 2 Décembre 2015 - 14:20

Sous le haut patronage du ministère de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement rural, l’Association Cœur d’Afrique pour la protection de l’environnement et de la promotion du développement durable (CARMEDD) a procédé au lancement de la campagne de sensibilisation et de collecte des déchets plastique en milieu scolaire.


Des élèves du lycée Leclerc de Yaoundé.
Des élèves du lycée Leclerc de Yaoundé.
Au moment où les dirigeants du monde entier se réunissent à Paris pour plancher sur les changements climatiques, Albert Roger Milla est sur la bataille de la préservation de l’environnement en ce qui concerne les déchets plastiques. En effet, deux cérémonies similaires, avec les mêmes exposés, ont eu lieu les 25 et 26 novembre 2015, dans deux établissements scolaires de Yaoundé, respectivement à l’école publique de Bastos et au lycée Leclerc.
Dans le cadre de la campagne « Carton rouge aux déchets plastiques », il s’est agi des moments d’échanges qui ont connu la participation de plusieurs officiels gouvernementaux, des représentants du corps diplomatiques et des organisations internationales, des représentants des organisations et associations non gouvernementales, des élèves et de nombreux invités.
Menace sur l’environnement
C’est avec beaucoup d’émotion que Roger Milla, fondateur de l’association Cœur d’Afrique et ambassadeur itinérant, a pris la parole pour « présenter sa modeste contribution au développement durable du Cameroun et par là du monde entier ». « Mon cœur est meurtri par l’utilisation et la gestion des emballages plastiques qui constituent un grand fléau économique, social et environnemental de notre époque », dira l’icône du football mondial.
Il faut rappeler que devant la menace des sachets plastiques pour l’environnement, le gouvernement camerounais avait pris un certain nombre de mesures, non sans avoir mener une grande campagne de sensibilisation en direction des populations et des opérateurs économiques du secteur emballage plastique. Malgré cela, le mal persiste, les sachets plastiques non biodégradables sont de retour dans les marchés et sur nos tables. En effet, le couscous, la bouillie, la nourriture chaude, les poulets braisés ou frits, plantains mûrs frits, sont emballés dans le plastique et constituent un poison pour l’organisme humain.
Sur un autre plan, les dangers sont grands : les plastiques jetés dans la nature causent des inondations avec de lourdes conséquences sur les hommes et les biens. Quant aux emballages plastiques jetés dans les rivières, ils sont consommés par les poissons qui deviennent également un poison pour les hommes. Il en est de même des plastiques abandonnés dans la nature et consommés par les animaux.
Un nouveau mode de vie
Le projet du CARMEDD a pour finalité d’éduquer les jeunes des établissements scolaires et des quartiers, à la bonne utilisation du plastique et à la récupération du plastique usagé. Il s’agit de débarrasser nos villes et campagnes des déchets plastiques, de créer l’emploi pour les jeunes et d’inculquer un nouveau mode de vie environnemental aux scolaires. Bien plus, il faut amener les opérateurs économiques concernés par la gestion du plastique, à trouver un procédé de recyclage de leurs déchets plastiques, et d’améliorer le secteur de construction au Cameroun.
A cet effet, un projet ambitieux a été mis en place par l’association ; il consiste à récupérer tous les déchets plastiques, quelles que soient leurs origines et à les transformer en pavées, buses et autres éléments de construction non dangereux.
A travers le plaidoyer de Cœur d’Afrique, il est également demandé aux collectivités territoriales décentralisées, opérateurs économiques, associations de protection de l’environnement et du développement durable de respecter les engagements pris envers l’Etat du Cameroun. En définitive, l’objectif poursuivi est d’assurer aux générations futures, un bel avenir tout en garantissant le nôtre.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements