Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Dédicace d'un poème aux forces rebelles


Alwihda Info | Par Җ€BIЯ - 31 Janvier 2008 modifié le 31 Janvier 2008 - 02:20

"Ils y sont ces frères chantant nos psaumes. Ils y vont avec courage à la chaire de nos paumes. Le vent de la liberté est glande de paix et vertu, A nos sœurs et mères il faut rendre l’honneur perdu." Mahamat Assileck HALATA.



LES CHANTS DE CHRYSANTHEME

Le vent de la liberté,
Il se fera sans or ni argent,

La cassure des chaines est à la mesure de l’homme
Ils y sont ces frères chantant nos psaumes,
Ils y vont avec courage à la chaire de nos paumes.

Le vent de la liberté est glande de paix et vertu,
A nos sœurs et mères il faut rendre l’honneur perdu.

La casse d’une noix ne se fera jamais sans peine,
Père, frère je viens te rendre l’humilité Hellène.

Tant d’injustice à nos rancœurs rassasiées,
Que même trop de vaine en soient spoliée.

Le vent souffle encore à nouveau
Pour nos martyrs des lauriers sur les tombeaux.


MAHAMAT ASSILECK HALATA