Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Denis Sassou N'Guesso : " En 2016, année électorale, la force publique se rangera toujours du côté de la loi et du peuple"


Alwihda Info | Par Arcy Ouenabio - 31 Décembre 2015 modifié le 31 Décembre 2015 - 20:01

Le chef suprême des armées Denis Sassou N’Guesso, a reçu ce 31 décembre, le point annuel verbal des activités menées par les forces de défense et de sécurité au cours de l’année qui s’achève. L’occasion a permis au président congolais de donner de nouvelles orientations à ces forces pour l’année 2016. Pour Denis Sassou N’Guesso, 2016 est une année électorale au cours de laquelle la force publique doit se rangera comme toujours du côté de la loi et du peuple.


Denis Sassou N'Guesso : " En 2016, année électorale, la force publique se rangera toujours du côté de la loi et du peuple"
Denis Sassou N'Guesso : " En 2016, année électorale, la force publique se rangera toujours du côté de la loi et du peuple"
La tradition a été respectée ce 31 décembre 2015, à travers le réveillon d’armes qui a rassemblé, comme chaque année, officiers généraux, officiers, sous officiers et hommes des rangs des forces de défense et de sécurité avec le chef suprême des armées pour faire le point sur l’année écoulée et projeter les activités de l’année nouvelle.

La cérémonie qui s’est déroulée dans l’après-midi, au ministère de la défense a donné lieu à deux interventions : l’allocution du chef d’Etat major général, le général de division Guy Blanchard Okoï et les orientations du président de la République à la force publique pour l’année 2016.

En sa qualité de chef suprême des armées, Denis Sassou N’Guesso a réitéré ses félicitations la force publique pour le travail abattu durant l’année 2015, notamment pendant les 11èmes jeux africains et pendant le référendum constitutionnel. Ce travail amorcé en 2015, a-t-il ajouté, va se poursuivre en 2016.

Rassurant les forces de défense et de sécurité de l’appui du gouvernement, le président de la République a relevé que « 2016 est une année électorale » avant d’instruire : « la force publique se rangera toujours derrière les lois de la nation et derrière le peuple ».

Les efforts du gouvernement, a renchéri le chef de l’Etat, appuiera la mise en œuvre de la loi de programmation, en dépit de la conjoncture économique mondiale qui touche en premier chef, les pays producteurs du pétrole.

Denis Sassou N’Guesso a mis un accent particulier sur l’impérieux devoir des forces de défense et de sécurité dans la protection du Congo, du peuple et d’assurer la paix, la sécurité et la stabilité du pays, en cette période électorale. Le chef de l’Etat a terminé son propos par le souhait des meilleurs vœux de santé, de paix et de prospérité à toutes les femmes et à tous les hommes de la force publique.

Denis Sassou N’Guesso répondait ainsi aux vœux que lui a souhaités la force publique par le biais du chef d’Etat major général, le général de division Guy Blanchard Okoï qui a fait le point sur l’exécution des orientations données en 2015 par le chef suprême des armées. C’est ainsi qu’il a remercié le Chef de l’Etat qui a, le 22 décembre dernier dans un message adressé devant l’Assemblée, félicité le travail de la force publique, notamment pendant le référendum du 25 octobre 2015.

Tout en soulignant l’accélération de la dynamique de formation des hommes durant l’année qui s’achève, le Chef d’état-major a rappelé que la force publique s’était mobilisée pour sécuriser la fête de l’indépendance, organisée le 15 août 2015, à Ouesso, dans le département de la Sangha, avec la prise en charge gratuite en soins de santé des populations.

Selon Guy Blanchard Okoï, la force publique a tenu ses engagements à l’intérieur et à l’extérieur du pays, en s’appuyant sur l’envoi des troupes congolaises à la MINUSCA, en République Centrafricaine et sur les opérations de maintien de la paix, de la sécurité et la stabilité au niveau intérieur.

2015 a été, a indiqué le chef d’Etat major général des forces armées congolaises, une année déterminante, avec le recrutement de nouveaux hommes et femmes sur toute l’étendue de la République qui est venu apporter un nouveau souffle aux forces armées congolaises.

Il a sollicité l’appui du gouvernement dans la poursuite des efforts de modernisation des équipements et des conditions de travail des hommes et des femmes des forces de sécurité et de défense.


 


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements