Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Denis Sassou N'Guesso face à la presse guinéenne : " il est important que les dirigeants agissent en harmonie avec leurs peuples"


Alwihda Info | Par Arcy Ouenabio - 5 Août 2015 modifié le 5 Août 2015 - 22:36

Les présidents congolais, Denis Sassou N’Guesso et équato-guinéen, Théodoro Obiang Nguema Mbasogo ont, au cours d’une interview conjointe accordée à l’aéroport de Mongomo, le 04 Août dernier, apprécié le déroulement de la fête nationale, célébrée la veille à Djibloho, en Guinée Equatoriale. Le président Obiang Nguema accompagnait son homologue Denis Sassou N’Guesso qui regagnait Brazzaville, au terme d’une visite de travail de 72 heures.


Répondant le premier aux questions des journalistes, le président Obiang Nguema Mbasogo a invité à son peuple, en particulier et aux Africains, en général, a ne pas se prêter à ce que disent « les médias, ONG et autres groupes étrangers qui sont contre les Africains ». « Nous avons l’obligation de travailler pour notre pays. Nous avons l’obligation de changer notre pays », a assuré le président équato-guinéen.

Il a attribué le succès de la fête nationale à la solidarité qui existe entre le peuple équato-guinéen et a souhaité que cette solidarité soit aussi forte entre les pays africains. « Je demande que la même solidarité soit aussi entre les pays africains », a-t- conclut.

A la presse qui a demandé son appréciation sur la mobilisation et l’adhésion de la population au défilé du 03 Août, le chef de l’Etat congolais a, quant à lui, souligné l’importance de l’harmonie de l’action des gouvernants d’avec les aspirations du peuple. Il est important que « les dirigeants agissent en harmonie avec leurs peuples et pour les intérêts de leurs peuples », a affirmé Denis Sassou N’Guesso.

Le Chef de l’Etat congolais a salué la réalisation des grandes infrastructures de base construites pour l’avenir de la Guinée équatoriale, le travail de son homologue, caractérisé, notamment par autoroutes, aéroports, ports et lignes de transport d’énergie.

Selon Denis Sassou N’Guesso, ces réalisations sont de bons signes pour l’avenir de ce pays et de son peuple. Il a, de fait, loué les « grands efforts » fournis pas son homologue au cours de ces dernières décennies. Car, la «Guinée équatoriale est parti presque de zéro au moment où le président Obiang Nguema est arrivé aux affaires, en 1979. Tout le monde le sait», a rappelé Denis Sassou N’Guesso.

Pour le chef de l’Etat congolais, les grandes avancées constatées dans le pays sont la preuve que la Guinée équatoriale va, progressivement, accomplir son programme d’émergence, parce que le pays regorge des potentialités, pas seulement des ressources naturelles, mais aussi sa jeunesse qui est apte et vivante.

Pendant sa visite de travail à Djibloho, le président Sassou N’Guesso a visité universités et instituts de technologie en construction dans la nouvelle ville. L’accent mis sur les infrastructures académiques est, selon Denis Sassou N’Guesso, un bon signe, parce qu’il faut, dit-il, on doit accorder une grande importance à la formation des hommes compétents sur tous les plans. On ne peut pas parler d’émergence, sans la formation des hommes, a-t-il déclaré, avant de féliciter celui qu’il a appelé « mon frère et ami », le président Obiang Nguema pour les efforts de développement de son pays.

 


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements