Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Depuis ce matin la coalition des mouvements rebelles tchadiens à fait son entrée à N'djamena


Alwihda Info | Par - Җ€BIЯ - - 3 Février 2008 modifié le 3 Février 2008 - 01:06

Malgré leur appel il y a 48 heures pour une solution négociée en vue d'un partage de pouvoir avec le Président Déby, ce dernier a refusé en persistant dans sa logique d'affrontement. Ce fut une grosse erreur, puisqu'il a perdu la bataille de Massaguet.


Depuis ce matin la coalition des mouvements rebelles tchadiens à fait son entrée à N'djamena.

Malgré leur appel il y a 48 heures pour une solution négociée en vue d'un partage de pouvoir avec le Président Déby, ce dernier a refusé en persistant dans sa logique d'affrontement. Ce fut une grosse erreur, puisqu'il a perdu la bataille de Massaguet.

Dans de telles conditions, le peuple s'attendait à ce que M. Déby appelle ses troupes à déposer les armes afin d'éviter aux populations civiles d'éventuelles accrochages urbains.

Hélas, M. Déby soutenu par la France à travers l'opération "Epervier" au Tchad est déterminé à livrer la bataille de N'djamena. Car contrairement aux infos relayées par les médias français, le Président est réfugié à la base militaire française de Ndjamena (et non au Palais présidentiel) d'où il coordonne les opérations. En faisant décoller cet après-midi les hélicos, pilotés par des mercenaires mexicains et algériens, avait-il pensé une minute qu'il exposait ainsi la vie de milliers de civils tchadiens ? Et la France qui le conforte dans cette démarche parle de "tentative" de coup de force pour minimiser la réalité ou tantôt invoque une incertaine légitimité et légalité du régime de Ndjamena pour se justifier son soutien. Où était la France lorsque les politico-militaires ont maintes fois demandé son appui pour une conférence de paix "inclusive" ? Où étaient la France ou l'Union africaine lorsque Déby a truqué les élections ? Voulaient-elles qu'on en arrive à la situation kenyane avant de réagir ? Où étaient la France lorsque Déby a modifié sans aucune raison valable la Constitution afin de se présenter une troisième fois aux élections ?

Personne ne peut comprendre votre détermination à sauver le régime dans cette situation difficile. Pour une fois, ne pensez pas qu'à vos intérêts.

La bataille de Ndjamena de ce matin a endeuillé beaucoup de familles tchadiennes. DITES à M. Déby de déposer les armes et d'appeler au calme. Vous pourrez par la suite négocier...Evitez-nous une guerre civile inutile et des pertes en vies humaines rien que pour assouvir vos fantasmes et réflexes de colons.

Nous en avons marre, marre ! Rétablissez-nous l'eau, l'électricité, le téléphone et la radio. Nos familles veulent savoir ce qui se passe.

Joël ADOUM
N'djamena (TCHAD)