Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Désengorgement de Brazzaville : le chantier de la corniche case De Gaulle-pont du Djoué réalisé déjà à 40%


Alwihda Info | Par Chris Exaucé Marsalla - 9 Juillet 2016 modifié le 9 Juillet 2016 - 23:21

Depuis mars 2015, date relative au lancement du chantier de la corniche case De Gaulle-pont du Djoué, l'entreprise Razel est à pied d'oeuvre et 40% des travaux sont déjà réalisés à sept mois de la date butoire. C'est ce qui ressort de la visite du maire de la ville de Brazzaville, Hugues Ngouélondélé, dans ce chantier, ce 8 juillet 2016.


Le Maire de Brazzaville visitant le chantier de la corniche

D'une importance capitale pour le désengorgement de la circulation et des flux urbains en provenance des quartiers sud de Brazzaville, la route de la corniche case De Gaulle-pont du Djoué, au fil des temps, est entrain d'accomplir son ambition; celle de relier à terme le pont du Djoué à la ville de Kintélé, sur environ 25 km. Après l'inauguration, le 5 février 2016, du tronçon ravin du Tchad-case De Gaulle et requalification de la section existante, par le président Denis, Denis Sassou N'Guesso, l'entreprise Razel met les bouchées doubles pour arriver à bout de la seconde partie de cette corniche qui s'étend de la case De Gaulle au pont du Djoué.

Le premier citoyen de Brazzaville, Hugues Ngouélondélé, a touché la réalité du doigt, à l'issue de la visite guidée réalisée sur le chantier et des ouvrages y afférant. Du giratoire case De Gaulle à l'avenue Renard, à la jonction avec la rue Kitengué à Bacongo, en passant par les ravines de la main bleue, de Kitengué 1 et 2, du viaduc sur le collecteur Zanga Dia Ba Ngombé à son embouchure sur le fleuve Congo et la collecte Zanga Dia Ba Ngombé proprement dit, la satisfaction a été totale suite au rythme d'exécution des travaux.

Selon les explications du chef de chantier, Philippe Cazette, les travaux ont déjà atteint 40% d'avancement. Il n'a pas manqué de relever certaines difficultés rencontrées sur le terrain. Sur le plan, technique, il a noté les conditions météorologiques liées à une pluviométrie supérieure à la normale et le retard causé par l'opération d'expropriation qui, a-t-il précisé, est entrain de se résorber avec le concours de la délégation générale des grands travaux (D.G.T.T.).

A noter que, le montant du marché qui est de 45 milliards de FCFA comprend cinq lots au total. Il s'agit du stockage des déchets au village Makana, dans le département du Pool (lotA); des 5,2km des voiries de la corniche qui s'étend de la case De Gaulle au pont du Djoué (lot B); des 4,5km représentant les voiries de la rue Batéké et des avenues Charles De Gaulle, Renard et kitengué (lot C) et des lots D et E axés respectivement sur la reprise du canal de Makélékélé " Zanga Dia Ba Ngombé" et des 115 m du viaduc. La fin des travaux étant prévue en février 2018.



EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements