Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Désordre et revanche : Les ambassades centrafricaines deviennent des entreprises familiales


- 16 Février 2014 modifié le 16 Février 2014 - 02:11


Par Zacharie Youssoufa

Désordre et revanche  :  Les ambassades centrafricaines deviennent des entreprises familiales
Le désordre qui règne en ce moment au sein de l'ambassade centrafricaine à Rabat est unique en son genre. L'ambassadeur Ismaila Nimaga a transformé l'ambassade en une entreprise familiale en se faisant entourer par son fils qui est à la fois son bras droit, de deux chauffeurs et un secrétaire particulier qui n’est d’autre que son propre neveu, tous membres de sa famille. Le fax ainsi que le téléphone sont dans son bureau et quand il n'est pas là, il faut faire appel à ses enfants pour déverrouiller ces appareils si ses collaborateurs veulent émettre un appel à l'extérieur ou faxer un document, surtout son garçon qui vit avec lui. Rappelons que son fils Razick Nimaga a fini ses études depuis 2008 et ne veux pas rentrer au pays, sous la demande de son père, il est resté à ses côtés pour l’aider à gérer les immenses sommes d’argent détourné par son patère, mais aussi pour s’occuper du demeure haut standing que son père s’est offert à Tanger. Ce dernier ne fait que changer des voitures de luxe que son père lui offre avec l’argent de l’état Centrafricain alors que certains de nos Diplomates marche à pied pour aller travailler.

Monsieur Nimaga, par ses manœuvres frauduleuses et ses agissements honteux a terni l'image de la République auprès du Royaume du Maroc. Rappelons que Monsieur Ismaïla Nimaga a été nommé ambassadeur auprès du royaume du Maroc depuis les années 2000 sous le régime du président Ange Félix PATASSE avec droit de juridiction et au nom de la République Centrafricaine auprès de la République d’Algérie, la Tunisie et aujourd’hui encore, la République Islamique de la Mauritanie par le président de la transition Dotodjia sans enjeu majeur. Nous nous posons moult interrogations si l’ouverture tout azimut de cette nouvelle chancellerie ne comporte-t-elle pas un agenda caché, surtout que le choix du représentant n’est autre que Nimaga c’est comme s’il n’y a pas d’autres centrafricains? De prime abord ce stratagème vise à mettre sur pied un vaste réseau des mafieux dans l’exploitation de diamants et or. Nous avons su que ça sera encore son fils Razick Nimaga qui servira d’intermédiaire dans la vente de pierres précieuses de Dotodjia. Mais ce qu’il ignore, l’heure a sonné ! Maintenant que tous les musulmans sont contraints de quitter Bangui nous allons voir où et comment ils vont continuer à s’enrichir au profit des ressource minières de la République. Ce que nous somme sûre c’est qu’une fois à Bangui nous allons épurer son fils qui a bien amasser, car c’est ce qui va se passer après avoir limogé tous ces musulmans et détruit leur biens, la famille Nimaga sera bien contraint de rentrer à la case départ pour gérer ses biens en Centrafrique sinon la communauté au Maghreb (Maroc) s’occupera ce dernier. Il n'a fait que délivrer ses enfants aux châtiments prévus pour ces crapules. En plus des faux diplômes tchadiens et centrafricains qu’il délivre à ses enfants qui fréquentent tous un lycée français et qui n'ont jamais pu obtenir le Bac. Exemple en 2004, il a délivré deux faux bacs tchadiens et deux faux relevés de notes, à deux enfants de sa famille dont un de nationalité tchadienne, alors qu'aucun d'entre eux n'a mis pied au Tchad durant toute l'année en question. Parlons de sa résidence personnelle à Tanger au Maroc il se l’est offert en détournant en septembre dernier 1 650 000 000 fcfa de bourse des étudiants au Maroc et plusieurs autres millions les années précédentes, ce qui lui donne une image répugnante dans le milieu étudiant au Maroc. Par ailleurs, l'ambassade de Centrafrique au Maroc est in ondée de personnes totalement incompétentes qui ne sont en aucun cas dignes d'être appelées diplomates.

Prenons le cas de son neveu appelé Ousmane, un homme qui a été former dans les services secret et militaire en Arabie Saoudite et qui n’accuse aucune formation a la diplomatie ni école National d’Administration mais ce voit comme conseiller économique a la place d’un certain portugais appelé LEBOUDAIRE. C'est la seule ambassade au monde où le personnel ne travaille pas mais gagne d'énormes salaires. Les membres de ce personnel sont toujours en congé surtout ce rejetons de portugais le soit disant LEBOUDAIRE; la plupart ne passe que 2 à 3 mois sur Rabat et le reste du temps, sont en tourisme.

A dire vrai, certains postes sont inutiles au sein de cette ambassade car il n’y a rien à faire. À l’heure actuelle l’ambassade est dotée de deux (2) Premiers Conseiller, l’ancien et le nouveau. Depuis l’arrivée de Monsieur Dotodjia, il à nommer un de ses proches au poste de nouveau Premiers conseillé mais comme l’ancien, Monsieur Bembissa s’est fait un réseau des passeurs clandestins avec son épouse, ce dernier ne perdrais en rien le contrôle de business une mine d’or qui lui a permis aussi de s’offrir une Range Rover et une voiture de luxe à son épouse. Les profils des diplomates ne correspondent pas aux postes qu'ils occupent et le salaire versé à cette dernière relève purement et simplement du gaspillage. Il est temps qu'une véritable mission d'inspection se rende à Rabat pour constater ces irrégularités et les sanctionner sévèrement.

Affaire à suivre….


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements