Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Détournement : près de 900 carats disparus, Catherine Samba-Panza et André Nzapayeké s’incriminent


- 7 Mai 2014 modifié le 7 Mai 2014 - 12:34


Johnny Yannick Nalimo

Détournement : près de 900 carats disparus, Catherine Samba-Panza et André Nzapayeké s’incriminent
Kangbi-ndara.net/ Les rapines d’Etat ou simple confiscation de pierres précieuses ? Environ 900 carats de diamants qui appartiendraient à Michel Djotodia, principal leader de l’ex Séléka et ancien Chef d’Etat centrafricain se seraient volatilisés à Bangui, soit à la Présidence de la République soit à la Primature centrafricaine.
 
A peine quatre semaines aujourd’hui, quelques 879 carats de diamants réquisitionnés à Michel Djotodia par les nouvelles autorités centrafricaines ont été subtilisés aux niveaux des institutions phares de l’Etat centrafricain, précisément la Présidence de la République et la Primature. Qui en est responsable ?
 
D’après les confidences d’une source proche du pouvoir de Bangui, le Premier ministre avait proposé à ce que les diamants soient mis à la disposition de la Primature à des fins publiques mais la Présidente ne partageait pas cette idée et avait préféré les mettre en lieux sure, aujourd’hui les pierres sont portées-disparues. Catherine Samba-Panza, Présidente de la transition par intérim soupçonne le Premier ministre André Nzapayeké d’être le responsable de ce rapt minier. De son côté, le chef du gouvernement subodore les secrets gravitant autour de cette disparition par ce que seule la Présidente serait capable de faire fondre cette importante quantité de diamants rien qu’avec ses yeux.
 
Cette affaire de joyaux évaporés défraie implicitement la chronique chez certains proches du régime transitoire actuel. L’un d’eux sous couvert d’anonymat a accepté de s’ouvrir sur le sujet à kangbi-ndara.net en confirmant que, « les diamants appartiennent à Michel Djotodia. Quelqu’un les auraient déplacé il y a des semaines et c’est le Ping-pong de culpabilité qui se joue depuis lors entre le Premier ministre et la Présidente. Aucun des deux n’a jusqu’ici songé à réfuter l’accusation de l’autre ».
 
Des rapprochements sont vite faits par certains centrafricains entre les diamants filoutés et l’actualité des deux autorités centrafricaines supposées responsables. « Mme Samba-Panza construit actuellement un immense immeuble à Yaoundé au Cameroun, d’où peut-elle trouver de l’argent pour entreprendre un tel chantier en mois de trois à la tête de l’Etat centrafricain ? », s’interroge Etienne Gbamboule, centrafricain résident dans la capitale politique camerounaise.
 
« Rappelons-nous que le Premier ministre est déjà admis à la retraite, il se serait convaincu qu’il n’y a pas de mal à s’approprier un bien constitué des rapines ! La Présidente n’est avant tout qu’une femme, comme l’a évoqué Jean Jacques Demafouth dans un article lu sur internet, donc le Premier ministre peut la doubler avec une bonne mise de tact », ironise Yvon Tchikaya, Porte-parole du Mouvement Kité.
 
Michel Djotodia qui aurait rassemblé ses diamants avant sa démission les réclame encore à Mme Catherine Samba-Panza.
 
Le trafic illicite de diamants centrafricains se fait depuis le 24 mars à un rythme effréné en violation du processus de Kimberly. Tout les intéressés y trouvent leur compte allant des autorités centrafricaines aux forces étrangères de maintient de paix en République Centrafricaine notamment la MISCA et la Sangaris dont l’un des hauts responsables s’est fait piqué 5 million de FCFA à Bangui par des brigands passés pour des collecteurs de diamants.



1.Posté par kowele constantin le 08/05/2014 09:33 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les 900 carats de diamant appartiennent à l''état centrafricain c''est à dire au peuple donc CSP et le premier ministre ont intérêt à les retrouver.

2.Posté par dede sombo le 08/05/2014 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pauvre centafrique le pays n avancera jamais moi qui voulais rentrer passer ma retraite a bangui je pense que je ne rentrerais jamais dommage

3.Posté par zato stella le 08/05/2014 11:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
si une personne possède autant de quantité de diamants , j'imagine que les diamants étaient déclarés et assurés , pas de souci pour se faire rembourser par les assurance et avant de porter des accusations apporter les preuves

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements