Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Deux éxecutions extrajudiciares à Djibouti par l'armée


Alwihda Info | Par A. COLOMBA - 4 Septembre 2016 modifié le 4 Septembre 2016 - 21:08

2 bergers Afar torturés et éxecutés par l’Armée Djiboutienne
Le martyr des populations du Nord et du Sud-ouest de Djibouti
Crimes de guerre dans cette région de la part des forces gouvernementales





Observatoire pour le Respect des Droits humains à Djibouti
ORDHD
ordhd@hotmail.com
2 bergers Afar torturés à mort par l’Armée Djiboutienne
Le martyr des populations du Nord et du Sud-ouest de Djibouti
Crimes de guerre dans cette région de la part des forces gouvernementales

Depuis début août, l’armée djiboutienne a essayé par tous les moyens d’empêcher l’installation des éléments du FRUD dans une zone stratégique de Yegger (près de la localité Daoudawya) à proximité de corridor Yoboki Ethiopie.
- en envoyant des troupes pour combattre le FRUD. Le 15 août
Devant l’échec de cette offensive, l’armée qui a aussi subi des déboires à Margoïta, se venge comme à l’accoutumée sur les civils de ces zones enclavées, martyrisées et laissées pour compte. par la volonté du prince.
L’armée a torturé jusqu’à la mort deux nomades qui étaient à la recherche de leur chameaux : il s’agit d’Ali Oumar Mohamed et Houmed Kamil Mohamed.
Le chef d’Etat major de la défense le général Zakharia Ibrahim accompagné d’autres officiers et le ministre de l’intérieur Hassan Omar ont félicité et promus aux grades supérieurs les militaires coupables d’exactions contre les civils, en particulier ceux qui ont torturé à mort les 2 bergers.
Les 2 personnalités militaire et politique, assument clairement au même titre que les soldats coupables ces crimes de guerre.
Le Président de la Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) Omar Ewado a dénoncé dans un communiqué le 25 août les arrestations massives des civils nomadisant sur le plateau de Dalha et des environs de Moussa Ali, internés et torturés dans des camps militaires
L’ORDHD qui a toujours dénoncé l’impunité dont bénéficient les soldats coupables de crimes, de viols des femmes et des tortures ;
- demande la fin de l’impunité et une enquête internationale sur les tortures à Djibouti

Pour l’ORDHD : A. COLOMBA
Fait à Montreuil, le 1er septembre 2016
 


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements