Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Développement durable: Le Président Faure Gnassingbé appelle à l'appropriation par les peuples des nouveaux objectifs


Alwihda Info | Par Presidence Togo - 26 Septembre 2015 modifié le 26 Septembre 2015 - 00:04

Le Président de la République du Togo, S.E.M. Faure E. Gnassingbé s’est adressé au monde à la tribune de la 70e session de l’Assemblée générale de l’ONU.


Développement durable: Le Président Faure Gnassingbé appelle à l'appropriation par les peuples des nouveaux objectifs. Crédit photo: Sources
Développement durable: Le Président Faure Gnassingbé appelle à l'appropriation par les peuples des nouveaux objectifs. Crédit photo: Sources
New York, le 25 septembre 2015- Le chef de l’Etat togolais a prononcé un discours lors de la 70e session de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Une intervention axée sur les défis à relever par le Togo en matière de développement durable.

A l’heure où les pays membres de l’organisation mondiale procèdent à un inventaire des avancées réalisées dans le cadre des objectifs du millénaire pour le développement (OMD), afin de se doter d’une « vision globale du développement après 2015 », Faure Gnassingbé a relevé l’inégalité et la modestie des progrès réalisés ici et là.  Mais, a-t-il insisté, « le premier facteur de succès pour la réalisation des nouveaux objectifs est leur appropriation par les peuples », d’où une nécessité d’adaptation aux contextes régionaux, nationaux et culturels.

Après avoir rendu hommage au Pape François, orateur quelques heures plus tôt à la même tribune, Faure Gnassingbé a convié ses pairs à « prêter une oreille attentive à l’appel pressant lancé en juin 2015 par les Evêques d’Afrique et de Madagascar », qui exhortent l’ensemble de la famille humaine à placer au cœur de leurs préoccupations, « un nouvel ordre moral, humain et spirituel basé sur un développement sain, le plein épanouissement des femmes, le respect des personnes âgées... ».

Le Togo a été associé par l’ONU au processus de préparation de l’Agenda 2022. Le chef de l’Etat s’en est réjoui, rappelant que son pays a été choisi « avec Belize, comme pays pilotes pour l’expérimentation de la nouvelle approche en matière de planification du développement ».

Soulignant l’importance des ressources humaines dans la marche vers un développement intégral, le « numéro Un » togolais a souligné l’importance du « renforcement des capacités des acteurs » impliqués, axe prioritaire (dans son pays) d’un « repositionnement dans l’optique des objectifs de développement durable (ODD) ».

« L’efficacité de l’effort national de développement dépend aussi de l’environnement international », a remarqué Faure Gnassingbé qui a rappelé au passage l’importance de pré-requis notamment sécuritaires.

« La mer est au cœur même des enjeux du développement durable », a-t-il ainsi poursuivi, après avoir évoqué les actes de piraterie et « les risques environnementaux majeurs qui planent sur les espaces marins ».  Faure Gnassingbé a enfin sonné une mobilisation générale pour une réussite du prochain sommet extraordinaire de l’Union Africaine à Lomé sur la sécurité maritime et le développement en Afrique qui « permettra de faire un bond qualitatif vers la pleine réalisation (des) ODD ».


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements