Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Diane Audrey Ngako, un model d'afroptimisme à travers "Visiter l'Afrique"


Alwihda Info | Par - 11 Janvier 2016 modifié le 11 Janvier 2016 - 14:32

En créant une plateforme numérique, interactive et collaborative, dédiée au tourisme et à la culture sur le continent africain, Diane Audrey Ngako a voulu lutter contre les clichés qui mettent à mal le richissime panorama africain. L'Afrique se construit, elle a un véritable potentiel et a une image plus positive de ce que l'on croit d'elle. Il faut juste bien la connaitre, s'intéresser à son quotidien, et découvrir toute sa splendeur sur tous les plans. Et toute cette aventure se résume à travers "Visiter l'Afrique". C'est pourquoi Kongo Kafé est allé à la rencontre de cette dynamique jeune africaine.


credit photo
credit photo

KK : Pouvez-vous vous présenter aux lectrices & lecteurs du site « KongoKafé »

DAN : Bonjour, je m’appelle Diane Audrey Ngako. Je suis une parisienne née au Cameroun, où j’ai vécu jusqu’à mes 12 ans. Dans la vie, je suis journaliste au Monde et j’ai lancé il y a  18 mois le site Visiter l’Afrique.

KK : Qu'est ce qui vous à poussé à créer « Visiter l’Afrique » ?

DAN : C’est assez marrant car les gens pensent souvent que je me suis levée un matin et  me suis dis que j’allais lancer ce site. L’idée m’est venue en mai 2014, lorsque je voulais lancer Visiter le Cameroun, une manière de me rapprocher de mon pays. Ce sont deux de mes amies qui m’ont dit que je devais voir plus grand, je les ai écouté et maintenant me voici devant vous.

J’avais profondément envie de montrer mon Afrique et ceux qui la font. En 2014, je voyageais déjà beaucoup sur le continent. Visiter l’Afrique était une réponse aux médias qui montrent plus souvent une Afrique pauvre, malade et en guerre.

KK : De nombreux médias et blogs couvrent  le continent africain, que pensez-vous apporter de plus à travers visiter l’Afrique?

DAN : Nous sommes axés sur le tourisme aujourd’hui et dans moins de deux mois, nous lancerons notre V2 et nous toucherons plus à la culture : musique, cinéma, art. Nous irons aussi vers la gastronomie. Selon nous c’est aussi d’autres manières de voyager.  Notre créneau est le tourisme et la culture. Nous créons notre contenu et peu de sites afro le font, ils remontent souvent plus les informations d’autres médias. Ce n’est pas notre cas, nous voulons raconter notre histoire.

KK : Êtes-vous seule dans ce projet ou entourée d’une équipe ? Quels sont les objectifs que « Visiter l’Afrique » doit atteindre 

DAN : actuellement, nous sommes 7 : Jessica Sagou et Syra Sylla qui s’occupent de développer la WebTV. Le concept aller sur le continent suivre des personnes qui font nos villes et villages. Du chauffeur de car rapide à Dakar à la vendeuse de d’attieke d’Abidjan. Vous avez Alphée Adimi qui s’occupe du contenu de notre site, tout ce que vous voyez sur le site. Edith Tialeu Kadji,elle s’occupe de nos ambassadeurs, ce sont des personnes qui vivent en Afrique qui nous remontent en temps et en heure des informations susceptibles d’intéresser notre audience (ex : nouveau restaurant à Kinshasa,  les bons plans…). Zhedy Nuentza, notre chargée de communication et partenariat et Aurelia Niat Toundji qui travaille sur la direction artistique de nos projets papiers. Alors oui nous sommes une équipe de femmes.

C’est un peu le Girl Power chez Visiterlafrique.com

Ce que je peux vous dire, c’est que nos objectifs pour 2016 sont de sortir notre nouveau site, asseoir notre présence en Afrique, un magazine papier, organiser des évènements. Commencer à gagner de l’argent aussi afin de développer nos projets.

 

KK: Ce projet bénéfice-t-il d’un large soutien de partenaires, ou encore de financements?

DAN : Nous avons réussi notre campagne de crowdfunding en juin dernier. Cela nous a permis notamment de faire la refonte de notre site. A nous maintenant de développer notre marque et des solutions qui vont nous faire gagner de l’argent comme avoir des espaces publicitaires. A l’heure d’aujourd’hui, notre seul partenaire est la compagnie ECAir, qui nous soutient dans nos initiatives. La compagnie nous permet d’effectuer des voyages sur le continent et de pouvoir vivre des expériences locales, ce qui nous permet ensuite de créer du contenu sur notre site. Cela a été le cas en octobre dernier avec  la destination Bamako.

KK : Quels sont les obstacles auxquels vous êtes confrontés ?

DAN : A l’heure d’aujourd’hui, aucun. Le seul peut être est l’aspect financier. Nous voyons grand mais n’avons pas encore les moyens d’avoir le porte monnaie qui nous permettrait d’atteindre nos grands objectifs. Mais je suis confiante, ça va venir.

KK : En travaillant à la rédaction Afrique du journal « Le monde », quel regard portez-vous sur l’Afrique ?

DAN : Je pense que les Africains doivent vraiment s’intéresser à ce qui se passent chez eux. Travailler au Monde m’a rendu moins Afro-optimiste. Non pas que je ne crois pas au potentiel du continent mais plutôt que je trouve que mes frères africains sont souvent soit trop dans un monde où tout va bien, tout est beau ou dans un monde où tout est sombre. C’est ça qui me rend moins optimiste, le fait qu’on n’arrive pas à se consacrer à l’essentiel.  Nous avons publié deux tribunes d’un jeune camerounais Yann Gwet qui représentent totalement mon état d’esprit aujourd’hui

KK : Comment envisagez-vous la place de la jeunesse dans l’avenir de l’Afrique?

DAN : La jeunesse est la grande oubliée de notre croissance alors qu’elle est l’élément central. Nos états doivent traduire cet atout en force et non en menace comme c'est le cas aujourd’hui.  Je m’explique,  en Afrique, de plus en plus de jeunes sont au chômage, sans ressources et dans le monde dans lequel on vit, ils sont susceptibles de se retrouver membres de groupes djihadistes tels que Boko Haram ou Daesh qui leur apportent en tout cas de quoi se nourrir.

KK : Quelle est la prochaine étape de « Visiter l’Afrique? 

DAN : Le site en janvier 2016, après les fêtes de noël. L’Afrique à votre porte.

KK : Des projets en vue ?

DAN : Je pense que ce que j’ai cités ne sont pas mal. Ca va nous tenir durant 2016.

DAN : Si je vous dis Afrique, vous me répondez ? (J’aime bien poser cette question) wink

http://visiterlafrique.com


Mahamat Ramadane
Journaliste-reporter Alwihda Info. Tél : +(235) 63 38 40 18 En savoir plus sur cet auteur

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements