Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Digne accueil de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI à Libreville


Alwihda Info | Par Farid Mnebhi - 27 Mars 2013 modifié le 27 Mars 2013 - 01:26


Digne accueil de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI à Libreville
Arrivé le 25 mars à Libreville, troisième et dernière étape de Sa visite de travail officielle en Afrique de l’Ouest, Sa Majesté Le Roi Mohammed VI a été accueilli par une salve de 21 coups de canon tirée en Son honneur puis par le Président Ali Bongo, le peuple gabonais mais également par les membres de la communauté marocaine résidant dans ce pays. Un accueil digne de la grande amitié fraternelle qui lie le Royaume du Maroc à la République du Gabon.
Ainsi, des milliers de Gabonais et des centaines de ressortissants marocains, brandissant des portraits géants du Souverain marocain et du Chef de l’Etat gabonais, ont tenu à accueillir avec ferveur le Roi du Maroc à Libreville, pavoisée de drapeaux marocains et gabonais.
Cette visite du Roi du Maroc au Gabon vise le raffermissement des liens de coopération et d'amitié entre deux pays frères sur les plans de l'éducation et du commerce, deux des domaines clés des échanges entre le Maroc et le Gabon et annonce également un nouveau chapitre dans la coopération Sud-Sud avec la nouvelle Afrique et la nouvelle génération au pouvoir.
Dans ce cadre, les deux chefs d'Etat ont eu, le 26 mars 2013, des d'entretiens en tête-à-tête sur diverses questions d'intérêt commun et sur les moyens d'approfondir la coopération entre les deux pays puis ont présidé la cérémonie de signature de six accords de coopération bilatérale dans les domaines de la santé, d’un partenariat relative à la formation des personnels de santé à l'INFASS, de la protection civile, de la coopération dans les domaines technique, de la répression des fraudes et du laboratoire, d'une convention portant autorisation d'émission en modulation de fréquence à Radio Méditerranée internationale (RMI) en République Gabonaise et d’une convention mettant en place un cadre de partenariat stratégique dans les domaines des technologies et des systèmes d'information.
Le Souverain marocain devrait également avoir des entretiens avec le Premier Ministre, Raymond Ndong Sima, le Président du Sénat, Rose Francine Rogombé, et le Président de l’Assemblée Nationale, Guy Nzouba Ndama, ainsi qu’avec les responsables du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Gabon (CSAIG).
Pour rappel, le Gabon et le Maroc entretiennent des relations diplomatiques depuis 1961, consolidées par la profonde amitié qui liait le défunt Président Haj Omar Bongo et Feu Sa Majesté Hassan II.
Nul ne peut ignorer que «l’axe Rabat-Libreville» est un héritage historique qu’a légué Feu Sa Majesté Hassan II à Son digne successeur Sa Majesté Le Roi Mohammed VI qui, dès le début de Son règne, s’est attaché à donner un visage novateur à la relation Maroc gabonaise et à consolider le partenariat stratégique entre les deux pays.
Ainsi, le Maroc et le Gabon entretiennent de fortes relations dans le domaine de la formation et l’enseignement des étudiants et stagiaires gabonais dans les grandes écoles et universités, dans les centres de formation militaires des sous-officiers, académies militaires, écoles d’Etat-Major, de même que dans le domaine de la santé militaire, et autres spécialités.
Le Royaume du Maroc est également bien implanté dans le tissu économique gabonais, notamment dans les secteurs bancaires, des télécoms, des transports maritimes, l’import-export, la distribution, restauration, l’exploitation aurifères et même dans l’industrie agro-alimentaire et de la construction.
Au plan diplomatique, Libreville n’a jamais ménagé son soutien au Royaume du Maroc dans son combat pour consolider son intégrité territoriale au sein des instances multilatérales et proclamé son attachement à la marocanité du Sahara et au projet d'autonomie soumis par Rabat aux Nations-Unies.
A ce propos, et pour mémoire, lors de la Marche Verte, en novembre 1975, une délégation gabonaise officielle était venue y prendre part et le défunt Président gabonais Haj Omar Bongo avait demandé au peuple gabonais d’organiser, en parallèle, à la Libreville, au moment où le peuple marocain entamerait sa marche pacifique vers son Sahara, une autre marche de soutien, de solidarité et de fraternité avec le peuple marocain.
Un geste d’amitié sincère et de soutien inconditionnel resté à jamais gravé dans la mémoire du peuple marocain et incrit en lettres d’or dans l’histoire qui lie les deux pays et qui, aujourd’hui, se poursuit sous la présidence de Monsieur Ali Bongo.
Par ailleurs, la poursuite du dialogue politique et diplomatique, instauré depuis des décennies, entre Rabat et Libreville atteste de la volonté de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI et du Président Ali Bongo d’imprimer à la coopération maroco-gabonaise un nouveau souffle pour favoriser l'émergence d'un modèle qui permettrait de hisser le Maroc et le Gabon au niveau de grandes nations, de booster la coopération au niveau multilatéral, de renforcer l'Etat de droit, la promotion des Droits de l'Homme, le développement humain et d’assurer la prospérité économique des deux pays.
Aussi, aujourd’hui, il est légitime de parler d’un «axe Rabat-Libreville» dont la pierre angulaire sera la conclusion de l’accord de libre-échange.
Un accord qui touche tous les domaines susceptibles de stimuler la coopération entre les deux pays, plus principalement les échanges commerciaux, le développement agricole (production végétale et animale), le transport routier et maritime pour prolonger la ligne maritime Tanger-Nouadhibou-Dakar jusqu’à Libreville, le tourisme, la pêche, l’habitat, la forêt, la santé, la formation, les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), et les zones franches.
Enfin, la visite de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI au Gabon constitue le couronnement de quatre décennies d’excellentes relations de coopération et confirme la parfaite identité de vue entre les deux Chefs d’Etat sur plusieurs questions bilétarales, régionales, internationales, notamment, ceux attrait à la nécessité de combattre les nombreux fléaux, le fanatisme, le terrorisme, les menaces de la paix et la sécurité internationale.
Il est d’ores et déjà acquis que la visite de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI au Gabon impulsera une réelle dynamique au partenariat maroco-gabonais, constituera une nouvelle étape dans l'histoire les deux pays, confirme la bonne santé des relations qui lient ces deux pays sur tous les plans et souligne la ferme volonté du Souverain marocain à développer la coopération Sud-Sud.
En conclusion, la tournée de visite officielle de travail que vient d’effectuer Sa Majesté Le Roi Mohammed VI au Sénégal, en Côte d’Ivoire puis au Gabon confirme le grand intérêt qu’accorde le Souverain marocain au développement et à l'enrichissement des relations de coopération avec l’Afrique dans plusieurs domaines et s’inscrit dans le cadre de la stratégie de consolidation des liens de partenariat avec les pays africains imprimée par le Roi du Maroc.
Cette nouvelle tournée africaine officielle de travail de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI prouve, si besoin est, que rien ne pourra altérer les racines africaines du Royaume du Maroc. Elle confirme l’engagement constant du Souverain marocain pour une Afrique unie, prospère où les peuples vivent en paix et en sécurité.
Ce déplacement de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI dans ces trois pays aura incontestablement des retombées positives sur les relations bilatérales et qu'il contribuera à renforcer davantage les liens de fraternité traditionnels avec les pays africains.
Il est également important de souligner que le Royaume du Maroc a toujours œuvré à instaurer des relations de coopération solides et excellentes avec différents pays africains sur la base d'un partenariat constructif et de programmes de développement concrets axés sur l'encouragement des échanges commerciaux et le renforcement de la coopération dans le domaine social.
De même que le Maroc n'a eu de cesse d'exprimer, à diverses occasions, sa disposition à mettre son expérience cumulée dans nombre de domaines, au service des autres pays africains, en vue de soutenir leurs efforts visant l'éradication de la pauvreté, donnant ainsi l'exemple d'une véritable coopération Sud-Sud.
Il est devenu clair qu’avec cette nouvelle tournée officielle de travail en Afrique, Sa Majesté Le Roi Mohammed VI a tenu à montrer Sa forte disponibilité et Sa ferme détermination à instaurer une large coopération Sud-Sud basée sur la solidarité et visant le développement du continent mais aussi à réaffirmer l'attachement du Maroc au continent africain et à son intégration.
N’en déplaise à ses ennemis les plus irréductibles, qu’il est inutile de nommer, car notoirement connus de tous, mais également pour ne pas souiller ce papier en les citant, le Royaume du Maroc à toute sa place en Afrique et les africains attendent avec impatience son retour légitime au sein de l’instance pan-africaine (UA), dont Feu Sa Majesté Hassan II fut l’un des pères fondateurs alors qu’elle avait pour nom l’OUA.
Aujourd’hui, l’Union Africaine souffre politiquement, diplomatiquement et économiquement de l’absence du Royaume du Maroc en son sein. C’est pourquoi la grande majorité des Etats africains ont pris la sage décision de mettre œuvre tous les moyens pour un retour légitime du Royaume du Maroc à la place qui est la sienne dans le concert des nations africaines.
Un retour qui ne saurait tarder.
Farid Mnebhi.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements