Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Diplomatie : Rien ne va plus entre le Royaume Chérifien et la présidente de la commission de l'UA


Alwihda Info | Par - 3 Décembre 2016 modifié le 3 Décembre 2016 - 21:52


Diplomatie : Rien ne va plus entre le Royaume Chérifien et la présidente de la commission de l'UA
Le Maroc entretient des relations particulièrement délicates avec l'organisation continentale panafricaine ces dernier temps. Le Ministère des Affaires Étrangères du Maroc, dans un communique rendu public, a accusé la présidente de la commission de l'Union Africaine Dr. Nkosazana Dlamini-Zuma, de tenter de contrarier la décision du Maroc de regagner sa place naturelle et légitime au sein de sa famille institutionnelle panafricaine. 

Par ailleurs, le Ministre des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar reproche également à la présidente de la commission de l'UA d'avoir retardé de manière injustifiée, la diffusion de la demande du Maroc aux membres de l’UA. "Mme Nkosazana Dlamini-Zuma entretient son élan d’obstruction, en improvisant une nouvelle exigence procédurale, inédite et sans fondement ni dans les textes ni dans la pratique de l’organisation, et par laquelle elle rejetterait arbitrairement les lettres de soutien au Maroc émanant des ministères des Affaires étrangères des États membres de l’UA", a-t-il indiqué. 

Le roi Mohammed VI du Royaume Cherifien s'est entretenu au téléphone, en octobre dernier, avec le président en exercice de l'union Africaine M. Idriss Déby Itno, pour lui demander d'intervenir auprès de Nkosazana Dlamini-Zuma afin d'accélérer la distribution à l’ensemble des États membres de la demande d’adhésion du Maroc à l’organisation. Le ministère des Affaires Étrangères du Maroc avait été saisi, quelques jours après l'entretien entre les deux hommes d'État, par la commission de l'UA l'informant que la demande d’adhésion du Maroc va être diffusée à l’ensemble des membres de l’Union Africaine. 

Le Maroc a officiellement formulé sa décision de regagner l'Organisation continentale lors du 27ème sommet de l'UA tenu à Kigali, 32 ans après son départ fracassant. Le Royaume Cherifien est soutenu par une écrasante majorité de pays Africains qui peuvent jouer un rôle déterminant dans les urnes, lors du prochain sommet de l'Union Africaine d'Éthiopie pour avaliser son admission. C'est dans ce contexte qu'interviennent ces manoeuvres orchestrées par certains pays Africains hostiles au retour du Maroc et qu'ils conditionnent par la resolution du problème politique du Sahara Occidental, sabotant ainsi le processus enclenché par le Royaume fondé sur une diplomatie agissante afin de regagner sa famille institutionnelle, en prônant une politique de coopération sud-Sud et jouer un rôle leader, une fois, son retour confirmée auprès de pays développés et des grandes institutions à vocation internationale. 

Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 66304389 E-mail : djimetwiche@gmail.com En savoir plus sur cet auteur