Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
RELIGIONS

Direct du Min’bar : "L’immunité ou la protection contre tout mal", Talha Mahamat Allim


Alwihda Info | Par Talha Mahamat Allim - HTG - 21 Janvier 2013 modifié le 21 Janvier 2013 - 16:34


Direct du Min’bar – Vendredi 06 Rabî-al Awwal 1434 – 18 Janvier 2013 – 
L’immunité ou la protection contre tout mal

L’Imam Sa-ùd Ach-Churaïm de Makkah, au Centre de la Tawhîd, a abordé dans sa prêche de ce vendredi un thème pour le moins inattendu – l’immunité – mais rien n’est laissé en dehors du Livre (V.38, S.6) et n’est-ce pas donc encore une démonstration de la palette des enseignements encore non explorés dans l’héritage du prophète et aux sources de la Science Qur’ânique. L’immunité, qui est plus usitée dans le domaine épidémiologique et médical pour signifier l’importance d’un bouclier naturel contre les agressions virales, bactériologiques, microbiennes et les maladies de toutes sortes est d’abord une caractéristique de la physiologie humaine. Notre vie tient à la capacité intrinsèque de notre organisme à se défendre tout seul contre ces agressions qui menaceraient notre santé corporelle ou physiologique. Et c'est bien à ce niveau que réside le premier bouclier de défense de tout organisme.

Le prophète l’a donc abordé sous ce rapport individuel/corporel, puisqu’il a évoqué le ‘àfiyatoul badan (l’immunité du corps) pour ouvrir aux Epidémiologistes et Spécialistes de Santé Publique la voie, mais y a ajouté une dimension tout aussi importante qu’est l’immunité dans l’exercice de la religion (‘àfiya fid-Dîn). Et l’Imam de rappeler que dans sa vie, l’Homme est confronté à deux états d’esprit majeurs – la réjouissance de ce qui va dans le sens de ses désirs et l’inquiétude lorsqu’il est éprouvé par la maladie, la perte, l’angoisse, ou toute autre agression (Vs. 19-20, S.70). Mais rappelle-t-il la vraie immunité réside dans le détachement de ce monde (V.185, S.3).

Une des formules d’invocation du Prophète et qu’il aimait à rappeler en toute circonstance est justement celle de l’immunité du corps, l’immunité dans l’exercice de la religion et l’immunité dans la conduite des affaires de ce monde. Il y ajoutait d’ailleurs une autre dimension qui peut être perçue comme la requête de l’immunité de l’esprit ou du cœur, soit Al ‘Afw (la non mention par Allah de nos errances et fautes). Il disait donc – Allahumma inny as-aloukal ‘afwa wal mou’àfàt fid-Dîny wad-Dounyà. Et pour montrer jusqu'où le Prophète anticipait l’importance de cette immunité, il y ajoutait aussi dans certaines formules référencées – Wal Ahly wal Màl - dans la famille et dans les avoirs. Voici donc l’immunité qui part du corps (santé, force physique) et de l'esprit ou du cœur pour atterrir dans chacune de ses dimensions de la vie – exercice de la Foi, conduite des affaires, social, famille, business – et pourtant en tant que croyants, nous semblons la négliger ou simplement comme le dit l’Imam – la mentionner lorsqu’elle fait défaut et la négliger lorsqu’elle nous habite. Telle est d'ailleurs la triste nature humaine de négligence (Ghafla) et que les Saints ont combattu en particulier en identifiant l'immunité du cœur - Jazbul Qulûb.

Or, le Prophète ne cessait de faire cette invocation dont on dit qu’il avait enseigné à ces petits fils Hassan et Hussain et leur avait recommandé de l’invoquer chaque jour sans cesse. Il ajoutait d’ailleurs à l’endroit de sa communauté – As-aloul-Làh Al ‘afwa wal ‘àfiya – Demandez à Allah le pardon spontané et l’immunité, immunité qu’il a placée dans l’échelle des bénédictions au 2ème rang, juste derrière la Certitude (Al Yaqîn). L’Imam de s’étaler donc sur les conséquences de cette immunité lorsqu’elle est garantie aux niveaux mentionnés (individu/corps, famille, monde, religion, business, social) et aussi de ce que son défaut peut engendrer comme dérèglement - à commencer par le corps humain. Et le prophète avait bien insisté de ne pas isoler les différentes échelles d'immunité, car l'immunité du corps sans celle de l'esprit ou vice - versa ou encore l'une sans celle de la communauté ou de l'environnement des affaires ne procure que restriction et obstacles!

Les crises que nous vivons aujourd’hui sont ainsi amplifiées justement par l’absence de cette immunité – les Maliens ne peuvent plus pratiquer leur religion dans la sérénité ou simplement vaquer à leurs occupations sans risque, puisque le ‘àfiya n’est pas garantie dans leur espace. Les Experts Gaziers au Sud de l’Algérie ne peuvent plus continuer à forer les puits de pétrole ou de gaz en toute sécurité, puisque des assaillants ont pris d’assaut leur base pour des revendications qui remettent en cause la sérénité de leur outil de travail.

Et donc si la responsabilité de l’immunité individuelle (esprit, cœur) ou corporelle revient à chacun d’entre nous au premier plan – encore que les Ministres de la Santé réclameront leur part de Santé Publique (vaccination contre la polio ou la rougeole ou d’autres actions à échelle sociale), l’immunité aux autres échelles (famille, social, monde, religion, business) devient une responsabilité aussi individuelle que collective à géométrie variable.

L’Imam fera remarquer que dès que l’immunité est menacée, toute bénédiction devient une épreuve (V.11, S.17) – temps, effort, invocations, actions de développement ou actions humanitaires ou tout autre effort de faire régner la paix et la sécurité. Il faut donc restaurer les valeurs individuelles qui garantissent l’immunité – pas seulement au sens épidémiologique du terme, mais aussi au sens moral, au sens spirituel, aux échelles de la famille, de la communauté, du monde, de l’exercice des fonctions et mandats de gouvernance, à la pratique libre et non contraignante de la Foi en Dieu. N'est-ce pas le danger de l'infection du Sida est lié à ce que le virus anéantit toutes les défenses immunitaires de l'organisme et expose donc le corps à toute agression? Et qu'en est il lorsque au lieu du corps, mais le cœur ou l'esprit perd toutes ses défenses naturelles, n'est-ce pas pire alors que d'être exposé à toutes les agressions à la fois du cœur, de l'esprit, du corps, de l'environnement. Et donc il faut protéger le cœur et l'esprit avec et leur procurer une immunité encore plus solide (V.28, S.13). J'évite tout ce dont il n y a aucun problème là-dessus de peur de tomber dans ce qu'il n y a que problème là-dessus avait adopté un des Saints de notre époque.

Il reste que lorsque la société s’invente d’autres valeurs que celles que Allah a naturellement établi pour les humains, l’équilibre le plus basique peut rompre et tous les niveaux, toutes les échelles peuvent être secouées pour aboutir aux crises et souvent au chaos (V.41, S.30)! Pour justement éviter ces précipices, l’attachement aux valeurs naturelles de l’Humanité – distinction entre homme et femme, place de la famille, rôle du Père et de Maman, rôle des Pouvoirs publics, des Parlements, des autres couches sociales sans amalgame, sans excès de zèle, sans déviance, sans esprit maléfique contre l’espèce ni contre l’environnement, avec amour, avec responsabilité, avec prudence, avec moralité, en ayant en ligne de mire que la face de Dieu – comme le Prophète avait dit dans sa formule de Taïf - voilà la démarche qui immunisera toutes les échelles comme l’avait prédit le prophète et qui nous vaudra donc le Pardon Spontané, Unilatéral et Définitif d’Allah (Vs.70-72, S.25).

Le Prophète ajoutait au terme de toutes ces formules d’invocation sur l’immunité la Paix, comme pour dire que c’est le résultat de notre capacité à garantir un ensemble de conditions pour que résulte la paix et non une bénédiction qui descend toute seule du ciel. D'ailleurs dira l'Imam l'histoire des compagnons de la Caverne (Ashàboul Kahf, S.18) en est une parfaite illustration.

Qu’Allah nous Protège dans ce qu’Il a Immunisé et qu’il nous Guide dans ce qu’Il a Guidé – une des formules aussi du Prophète – Allàhoumahdiny fî man hadayta wa àfiny fî man ‘àfayata….Aaamiin !

Avec mes Best Zyars en ce 1er Vendredi du mois de la naissance du Prophète, que les lumières qui jaillissent du Prophète à tout instant nous heurte et nous emporte dans le 'Afw, le 'Âfiya à toutes échelles et que Paix et Sérénité en résultent pour tous.

HTG
Talha Mahamat Allim



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Mai 2016 - 13:00 Le calendrier annuel de l'Islam

Mardi 24 Mai 2016 - 12:50 Calendrier ramadan prières paris france

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements