Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Djibouti : « Il n’y a rien de plus frustrant que de s’indigner et de ne rien faire »


Alwihda Info | Par Abdillahi Adaweh Mireh - 2 Décembre 2013 modifié le 2 Décembre 2013 - 19:00


École coranique à Randa, village au nord-ouest de Djibouti*, république de Djibouti. Crédit photo :  http://b.brahim.free.fr
École coranique à Randa, village au nord-ouest de Djibouti*, république de Djibouti. Crédit photo : http://b.brahim.free.fr
Chers (ères) collègues,

Nous avons l’honneur et le plaisir de vous annoncer la mise en place depuis quelques temps d’un

Collectif pour la Défense des Droits du Personnel de l’Education Nationale uni sous la bannière « Sauvons L’Education Nationale». Ce collectif est un groupement constitué d’enseignants et du personnel administratif de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle. Les membres de ce dernier sont pour la majorité des hommes et des femmes dont l’éthique morale et la conscience professionnelle demeurent irréprochables au vu de leurs dossiers et de leurs parcours professionnels. Ce collectif est apolitique et sa vocation première est la défense de l’école et des intérêts matériels et moraux du personnel de cette institution.

Ayant constaté des manquements, des violations voire des atteintes aux droits et à la dignité du personnel dans la gestion des ressources humaines et préoccupés par les mesures arbitraires voire sectaires entreprises par le nouveau ministre de l’Education, nous avons voulu nous organisés en Collectif pour réagir face à une machine folle programmée pour tuer l’Education Nationale.

Nous avons déjà entamé un certain nombre des démarches auprès des parents d’élèves, des syndicats d’enseignants et même des représentants de certaines institutions (1er Ministre, Ministre du Travail et de la Reforme Administrative, Médiateur de la République, …).

Par ailleurs, nous comptons mettre très bientôt en place des cercles de réflexion et des concertations au niveau des enseignants dans leurs établissements respectifs en prévision des actions citoyennes pour sauver l’Education.

Pour sauver l’avenir de nos enfants, il est temps d’agir car demain il sera trop tard.

Unis plus que jamais pour une école et un avenir meilleurs.

Le porte-parole du collectif
Abdillahi Adaweh Mireh
Collectif pour la Défense des Droits du Personnel de l'Education Nationale.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements