Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Djibouti : L’Union pour le Salut National - USN met solennellement en garde le régime contre la poursuite de ses agissements anti-USN.


Alwihda Info | Par Le président de l'USN, Ahmed Youssouf Houmed - 12 Novembre 2014 modifié le 12 Novembre 2014 - 02:53

Nous mettons solennellement en garde le pouvoir contre ces agissements anti-USN préjudiciables au dialogue censé sortir le pays de la crise post-électorale. Ils doivent cesser sans délai.


D’un côté, le régime continue de parler de dialogue politique avec l’USN, sans d’ailleurs se presser de signer l’accord-cadre auquel sont parvenus, le 1er septembre 2014, le Chef de l’État, Monsieur Ismaël Omar Guelleh et l’USN, représentée par le président de l’ANL et émissaire spécial pour le dialogue, Monsieur Ismaël Guedi Hared. De l’autre, le régime poursuit ses assauts contre l’USN. Au nombre des assauts anti-USN en cours par le pouvoir, nous relevons : - L’éloignement de plusieurs enseignants coupables d’appartenance ou de proximité avec l’USN, tels que les membres dirigeants ARD et USN Ali Mohamed Arars et Ali Aboubaker Ismaël, punitivement mutés le premier à Ali-Adde et le second à Assamo dans la région d’Ali-Sabieh ; - La poursuite de l’acharnement judiciaire contre le président du MRD et porte-parole de l’USN, Daher Ahmed Farah et le commandement de payer la somme considérable de deux millions de francs Djibouti à titre de dommages et intérêts pour diffamation infligé au journaliste et cadre MRD et USN Maydaneh Abdallah Okieh au profit du lieutenant-colonel nouvellement promu Elmi Daher Miguil dit Elmi Gess, ou encore la relance d’une procédure judiciaire contre le président du parti MODEL, Sougueh Ahmed Robleh, par ailleurs enseignant en éloignement punitif dans la région de Tadjourah au nord du pays ; - La rétention des passeports confisqués aux dirigeants de l’USN, Adan Mohamed Abdou, Djama Amareh Meidal et Cheik Guireh Meidal Guelleh, au président de l’ODDH, Farah Abdillahi Miguil, à l’ancien ministre Hamoud Abdi Souldan et au commerçant Hassan Egueh Ofleh ; - Les violations en cours de la légalité des partis ARD et UDJ, membres de l’USN. Voilà qui amène à s’interroger sérieusement sur la sincérité de l’engagement au dialogue avec l’USN du président Guelleh et de son régime. Nous mettons solennellement en garde le pouvoir contre ces agissements anti-USN préjudiciables au dialogue censé sortir le pays de la crise post-électorale. Ils doivent cesser sans délai.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements