Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Djibouti : L'accord-cadre en péril ?


Alwihda Info | Par Rev_Khamzin - 15 Janvier 2015 modifié le 15 Janvier 2015 - 00:41

L'incohérence du régime djiboutien peut-il mettre en péril l'accord-cadre entre l'USN et le gouvernement ?


L'accord cadre entre l'opposition et le gouvernement djiboutien est face à un dilemme qui peut aboutir à un vice de procédure et donc son annulation. Peut-on signer un accord avec des gens ou des structures qu'on ne reconnait pas? Une coalition n'est pas un parti, mais un ensemble des partis. La coalition ne peut tirer sa légitimité que les partis qui la composent. Si on reconnaît la coalition par définition, on reconnaît toutes les partis qui la composent. Dans le cas contraire, il fallait régler le problème de légitimité des partis avant de reconnaître la coalition. Une chose est sûre qu'on soit dans la coalition USN ou dans le régime, la négociation entre USN et le régime se fait en dehors de toute légitimité. Depuis, le début, la coalition USN tient un langage avec le régime et un autre le peuple. Pour le peuple djiboutien usn est composée de 7 partis (ARD, CDU, MRD, MODEL, PDD, RADDE et UDJ), mais pour le régime, au niveau de la législation, USN est composée de 3 partis (ARD, UDJ, PDD). Le parti CDU n'est pas dans la coalition USN au niveau administratif car CDU n'était pas dans la coalition lors de l'enregistrement de la coalition au moment des élections législatives 2013. Les partis MRD, MODEL et RADDE ne sont pas reconnus par le régime. Donc, par définition, ils n'existent pas pour le régime. Pour sortir du flou, il fallait avant d'engager une quelconque négociation, commencer une reconnaissance mutuelle de toutes les parties engagées dans la négociation. Or, ce n'est pas le cas, d'où un flou artistique sans nom, de qui discute avec qui et en quelle qualité. Mais, là où le régime met en péril l'accord cadre c'est le fait de maintenir en vie l'ARD cloné alors qu'il vient de signer avec le président de l'ARD au sein de la coalition, qui est également le président de l'USN Mr Ahmed Youssouf. Alors, la question qu'on a le droit de se poser est: en qualité quoi Ahmed Youssouf a signé l'accord cadre? en tant président de la coalition USN reconnu par le régime lui-même avec la signature de l'accord cadre? Si c'est le cas ça implique la fin de l'ARD cloné du moins au niveau administratif le jour de la signature. Or, ce n'est pas le cas, alors qu'elle est la logique du régime et l'avenir de l'accord cadre? En s'attaquant à l'ARD, le régime avait détruit la coalition USN sur sa base légale au niveau administratif. Alors, l'accord cadre avait été signé entre qui et qui? Une coalition qui n'existe plus au niveau administratif et un gouvernement schizophrène? L'USN et le gouvernement ont-ils évoqué de ce problème de vice de procédure? Il est temps pour les deux partis USN ou gouvernement d'arrêter de rédiger des accords sous l’effet du khat afin d'avoir un peu de cohérence. La lutte continue plus que jamais.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements