Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Djibouti : La répression à l’égard des enseignants continue, plus de 63 enseignants sur le point d’être radiés


- 10 Avril 2014 modifié le 10 Avril 2014 - 10:58


Djibouti : La répression à l’égard des enseignants continue, plus de 63 enseignants sur le point d’être radiés
Article 14 : Le président de la République, chef du gouvernement veille à l'application du présent statut. (Statut général des fonctionnaires)
 
La politique de la chasse aux sorcières touchant les enseignants soupçonnés de proximité avec l’opposition ou avec le syndicat, continue d’une manière insidieuse et intense. Plus de 83 enseignants ont vu leurs salaires suspendus depuis plus de 5 mois en violation de toutes les procédures et du statut général des fonctionnaires. Et aujourd’hui après les suspensions de salaires, après les mutations sanctions, après les harcèlements, le Ministère de l’Éducation a lancé une proposition de 63 radiations  et cela en violation de toutes les règles et procédures administratives en vigueur d’une part avec la complicité et la complaisance du Ministre du Travail et de la Reforme Administrative d’autre part.
 
Parmi les enseignants, tous des fonctionnaires, sur le point d’être radiés, figurent :
 
  • Farah Abdillahi Miguil, Professeur, Secrétaire General du SYNESED et membre fondateur du Collectif « Sauvons l’éducation »,
  • Abdillahi Adaweh Mireh, Inspecteur de l’Education, membre fondateur et porte-parole du Collectif,
  • Youssouf Moussa Abdi dit Youssouf Macho, Conseiller pédagogique et membre fondateur du Collectif
  • Omar Ismael Omar, Professeur et membre fondateur du Collectif
 
Dans cette entreprise de « nettoyage », le jeune Ministre de l’Education bénéficie à tous les niveaux du so utien complaisant et complice de ses collègues ministres concernés. L’objectif non avoué de cette répression est de réduire à néant toute forme de revendication de droits, de dignité et de liberté.
 
Le parti au pouvoir issu du parti unique utilise une méthode bien huilée depuis 37 ans. En effet, pour tuer dans l’œuf toute idée de revendication, de reforme et de remise en cause du système, il gèle les salaires, s’attaque même à toute activité lucrative entreprise par toute personne indépendante, … 
 
Le SYNESED dénonce et condamne avec force les atteintes répétées aux droits et à la dignité dont sont victimes les enseignants djiboutiens et appelle au président de la république, garant des textes, de prendre ses responsabilités face aux dérives sectaires touchant les fonctionnaires et en particulier les enseignants.
 
Farah Abdillahi Miguil
Secrétaire General du SYNESED
 
Emails : synesed@yahoo.fr, synesed.djibouti@gmail.com


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements