Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Djibouti : Les lois ne sont bonnes que elles leurs arrangent


Alwihda Info | Par Alijano Hassan - 10 Janvier 2016 modifié le 10 Janvier 2016 - 20:27


En matière de sécurité, différents niveaux sont inécoutables pour assurer la sécurité des citoyens.

Un état d''urgence a été décrété suite a la loi, qui a été voté au parlement, il y a quelque temps.

Ladite loi prévoyait plusieurs restrictions en réduisant les libertés publiques et privées.

Dans la mesure où la loi , s''applique , une minorité ou une partie de la population djiboutienne, un clashs social , peut s''avérer.

Une opposition qui ne peut pas se réunir. Des opposants contraints et mis en
prison.

L''interdiction de ne pas se réunir dans un restaurant. Interdiction de faire ceci faire cela..

Ben Ali , de la Tunisie avait entreprit les mêmes démarches.
khadafi avait décrété l''état d''urgence.
GbaGbo avait eu la même idée.
Général de Gaule a été démis de sa nationalité, président-dictateur
djiboutien, a signé la déchéance de la nationalité des hommes intègrent.

Cette loi , sera-t-elle, l''élément déclencheur de sa chute ? Le temps est
expérimenté pour nous donner la réponse.

Donnons du temps au temps , comme disait l''ancien Secrétaire général de
l''ONU, Boutros-Boutros Ghali.

Nous sommes contre l''injustice. 
Nous sommes contre l''application des lois du pays a une partie de la
population.

Que l''opposition, organise une réunion publique dans un lieu sécurisé, nous
verrons bien, si l''interdiction continue.

Nous sommes des démocrates et des hommes de paix, contrairement à ceux qui
nous stigmatisent, avec des sobriquets infondés.

L''USN, a choisit la lutte pacifique.


Les militants et les sympathisants de l''USN, n''ont jamais saccagés, jamais
cassés, quoiqu''en disent. Les forces de l''ordre le font.

A bas l''amalgame.
A bas l''injustice.
A bas le régime d''IOG.
Vive la liberté.
Oui pour un état de droit 
Oui a la légalité. 
Vive l''USN.