Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Djibouti : Les rebelles du FRUD harcèlent les forces gouvernementales


Alwihda Info | Par Alwihda Info - 4 Juillet 2010 modifié le 4 Juillet 2010 - 21:36

Selon les informations en provenance de la capitale djiboutienne, les derniers affrontements entre rebelles et soldats gouvernementaux ont crée une sorte de panique au sein de la population.


Djibouti : Les rebelles du FRUD harcèlent les forces gouvernementales
Les rebelles du Frud (Front pour la restauration de l'unité et la démocratie), dirigés par Kadamy semblent gagner du terrain. Harcelés par les combattants du Frud, des officiers supérieurs djiboutiens ont conseillé le président de privilégier la négociation d'arrêter l'effusion de sang, a déclaré à Alwihda un officier supérieur sous le couvert de l'anonymat.

Selon les informations en provenance de la capitale djiboutienne, les derniers affrontements entre rebelles et soldats gouvernementaux ont crée une sorte de panique au sein de la population. Des soldats refusent de combattre et face à l'intransigeance du président sur sa présentation aux élections présidentielles, d'aucuns n'excluent pas un coup d'état à la nigérienne afin de sauver l'unité du pays.

Les forces de l’ordre (Armée, gendarmerie, et police), qui constituent le bouclier du régime jusqu’aujourd’hui, sont traversées par des crises profondes, l’armée n’est pas très motivée pour combattre le FRUD.

L’exécution du chef d’Etat major de la gendarmerie, le colonel Ali Bogoreh le 12 mai 2010, probablement par les éléments du régime, toujours liée aux péripéties du 3ème mandat, suscite de sérieux  remous  au sein de cette corporation.

Crée en Août 1991 à BALHO, petit village au Nord Ouest de la République de Djibouti sous sa forme actuelle, le FRUD est issu de 3 mouvements fruits des luttes populaires multiformes. Ce mouvement s’est assigné comme objectif la création d’un véritable État national et d’une authentique démocratie, ainsi que la justice sociale et l’égalité entre les citoyens.

Selon le leader du mouvement, "Le FRUD, qui avait déjà dénoncé l’éventualité d’une présidence à vie de Guelleh, dans sa déclaration de Bruxelles (26 juin 2009), condamne avec force cette fuite en avant d’un président illégitime adoubé par un parlement coopté et non moins illégitime, qui risque de mettre le pays  dans une situation chaotique".

Dans une interview à Alwihda, le leader du FRUD a déclaré que l’opposition au 3ème mandat est très forte au sein de toute la population, y  compris au sein des soutiens traditionnels du pouvoir, Le PND d’Aden Robleh Awaleh, membre de la coalition UMP (Union pour la Majorité Présidentielle) a refusé son soutien à la révision constitutionnelle relative à la levée de la limitation du mandat présidentiel.

Lié à cette conjoncture, l’homme d’affaire Aboulrahman Boreh qui a été un homme clé sur le plan économique (la construction des infrastructures) en introduisant les investisseurs de pays de Golfe, a été évincé par le fait de prince ou de « princesse ». Tous ses biens ont été confisqués ; ses proches parents ont été pris comme  cibles (arrestations arbitraires, tortures, assassinats …).



1.Posté par Bahdon le 05/07/2010 11:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je vous écris ce message pour vous faire part d'une chose: en lisant votre article sur les exactions commises par les soldats Djiboutiens dans le Nord du pays sur des civils à majorité afar, j'ai été choqué évidemment, et j'ai partagé cette info avec un ami afar. Ce dernier a remarqué dans la liste des noms que vous avez fournis qu'il y avait une parente à lui. Il n'a pas manqué d'aller à ses nouvelles. Figurez-vous que la parente se portait comme un charme et qu'elle n'avait jamais entendu parler de tortures effectuées par les soldats Djiboutiens dans son village ou dans les alentours. J'aimerais savoir si vous vérifiez vos sources, ou bien si vous vous contentez de publiez tout ce qui vous tombe sous la main, du moment que c'est assez sulfureux.

2.Posté par boolamali le 08/07/2010 01:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toute dictature finie par tomber. Cette fois le dictateur qui a épuisé toutes les cartes n'aura aucune chance de se maintenir au pouvoir contre la volonté du peuple. Il sera emporté par la déferlante formée sous les actions conjuguées de la resistance armée et de l'opposition
pacifique. Adieu dictature et bien venue démocratie.
v

3.Posté par qafar le 29/07/2012 03:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
fils de pute de ismale omar je t aurrai un jour t inquiéte je suis un de frud ..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements