Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Djibouti: Solidarité avec les Jeunes de Tadjourah


Alwihda Info | Par - 12 Décembre 2012 modifié le 12 Décembre 2012 - 23:06

Nous demandons au chef de l’Etat de renoncer définitivement à l’idée


CHEHEM AHMED VIZIR du SULTANAT de TADJOURAH Téléphone en France : 0033256315952 Courriel : chehem.vizir@hotmail.fr COMMUNIQUE de PRESSE Nous avons lancé un véritable cri d’alarme le 23 juillet 2012 pour attirer l’attention des plus hautes autorités de notre pays sur le caractère inadmissible et lourd de conséquences de la discrimination qui frappe les natifs de la Région de Tadjourah. Notre appel, approuvé publiquement par notre respecté leader traditionnel, le Sultan de Tadjourah, n’a pas été entendu par ceux qui détiennent la responsabilité politique de notre pays.. Nous réitérons notre appel pour la fin de la discrimination à l’égard des habitants de la région de Tadjourah et des afars en général.. Nous demandons au chef de l’Etat de renoncer définitivement à l’idée d’exclure les habitants de la région de Tadjourah de la formation et du droit de travailler dans le futur port qui sera construit à Tadjourah. Nous demandons à toutes les communautés et catégories sociales djiboutiennes d’être solidaires des jeunes de Tadjourah qui résistent contre l’arbitraire et luttent pour leur avenir et celui de tous les djiboutiens. Cette politique de marginalisation d’une composante peut avoir des conséquences sur toute la population de notre pays. Nous lançons un appel aux autorités nationales et à la communauté internationale : - pour qu’elles viennent en aide d’une manière urgente aux 250 000 personnes menacées par la famine Le 10 décembre 2012 Le VIZIR de Tadjourah CHEHEM AHMED

jubouti.pdf jubouti.pdf  (33.61 Ko)




1.Posté par Salim Abdelkarim le 12/12/2012 23:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le 1er communiqué daté du 4 juillet 2012 du Vizir de Tadjourah (2ème ville du pays) vice sultan de région de même nom, a eu un succès indéniable, à tel point que Mr Chehem Ahmed est devenu la personnalité la plus populaire à Tadjourah et même à Djibouti.
Il vient de lancer un nouvel appel aux autorités djiboutiennes , pour qu'elles mettent fin à une politique désastreuse et discriminatoire à l'égard des habitants de la région de Tadjourah
La jeunesse de cette ville toujours debout contre le refus de les embaucher dans le futur port, semble avoir boudé la visite du Président Djiboutien et du 1er ministre éthiopien, effectuée le 12 décembre pour la pose de la 1ère pierre de la construction du futur port de Tadjourah. C'est la raison pour laquelle tous les fonctionnaires originaires de la région mais travaillant dans la capitale ont été réquisitionnés pour accueillir la délégation

2.Posté par Farah Abdi Djama le 13/12/2012 03:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher compatriote, je te soutiendrai à 100% si tu me donne une preuve quelconque que le chef de l’Etat de la république de Djibouti mène une politique d’exclusion des habitants de la région de Tadjourah de la formation et du droit de travailler dans le futur port qui sera construit à Tadjourah. Si cette preuve est véridique, plausible et convaincante, je te promet que moi et toute autre Djiboutien ayant foi en l'avenir de son pays seront à tes côtés pour te soutenir dans ce noble combat.

Mais dans le cas contraire, je te demanderais de croire en l'avenir de notre pays et de notre président que nous avons élu démocratiquement. Je suis convaincu que l'actuel président de la république de Djibouti est entrain d'utiliser toute son énergie pour développer notre pays et que jusqu'à preuve du contraire, il mérite un soutient total de la part des Djiboutiens et particulièrement de la part des autorités traditionnelles dont vous faites partis.

Soyons positifs et fermes, je suis convaincu que tout vrai Djiboutien serait positif en accompagnant notre président pour le développement socio-économiques de notre pays, et en profitant de la situation géostratégique qui nous est actuellement favorable. De la même façon je suis convaincu que tout vrai Djiboutien serait ferme en s'opposant à toute politique discriminatoire envers une communauté ethnique ou une régionale de pays. Mais il nous faut des preuves concrètes pour être ferme contre des pratiques discriminatoires, et si tel n'est pas le cas je demanderais de la retenue pour le bien de notre pays.

En conclusion, nous sommes avec vous si vous nous donnez les preuves de vos dires et dans le cas contraire, nous vous demandons d'être avec nous derrière notre président .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements