Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Djibouti : l’Armée oblige 4 personnes à marcher nues 22 km et commet des exactions sur des civils


Alwihda Info | Par Alwihda Info - 3 Mai 2010 modifié le 3 Mai 2010 - 22:56


OBSERVATOIRE POUR LE RESPECT DES DROITS HUMAINS A DJIBOUTI - Pour l’Observatoire S. BERNIER

Djibouti : l’Armée oblige 4 personnes à marcher nues 22 km et commet des exactions sur des civils
DJIBOUTI - Le 21 Avril, l’Armée Djiboutienne a ratissé une nouvelle fois les localités autour de Margoïta, fouillant toutes les daboïta,* confisquant au passage les quelques vivres, maltraitant les civils (Hommes et Femmes).

Sept civils ont été arrêtés après avoir été torturés 3 d’entre eux ont été transféré à Tadjourah : Houssein Obakar Ali, Mohamed Ali Houmad, Mohamed Adan Mohamed.

Les soldats ont obligé 4 d’entre eux à marcher pieds nus jusqu’au camp d’ASSA Gueila (22 km)
Omar Mohamed Ali, Houssein Houmad Mohamed, Hassan Ibrahim Ali, Ali Mohamed Hamadou est dans un état grave suite aux sévices corporels qu’il a subi.

Kadiga Mohamed Ali, qui faisait partie des femmes qui ont été déjà la cible des soldats en novembre 2009 a été de nouveau torturée. Le Chef coutumier Houmad Mohamed Ibrahim qui avait déjà été emprisonné en novembre 2009 est assigné à résidence depuis le 22 Avril 2010, à côté de Margoïta.

Le 24 Avril l’Armée a arrêté 8 civils dans les Mablas (Harsa, Mel) et ont été conduits dans le camp militaire de Gal Eyla où ils ont été torturés durant deux jours. Trois d’entre eux ont été transférés au camp militaire de Tadjourah le 26 Avril dans l’après midi. Il s’agit de : Andia Gora’, Andia Helem, Ali Bassito.

L’Observatoire pour le Respect des Droits Humains à Djibouti dénonce : Les exactions répétées contre les civils des régions frontalières : Margoïta, Hilu, siyaru et des Mablas qui vivent un véritable calvaire dans l’indifférence générale. L’ORDHD demande une enquête indépendante pour toutes les exactions commises à l’encontre des civils dans le Nord et dans les régions frontalières et enclavées.

_*Daboïta : maisons traditionnelles


L’Observatoire pour le Respect des Droits Humains à Djibouti, crée en France en février 2002 est issu
du Comité pour le Respect des Droits de l’Homme à Djibouti. Il regroupe des citoyens d’Europe et des
Djiboutiens.



1.Posté par MOHAMED OMAR YOUSSOUF le 02/02/2011 07:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A vous qui denigrer les forces armées Djiboutienne. Sachez, que cette armée est plus que tout un outil d'aide et de secour à la population Djiboutienne dans son intégrité. L' armée aide à lé evacuation sanitaire et à la distribution des vivres. L'armée epaule, entour et est toujours au service de sa population même dans les endroits les plus reculer. MOY

2.Posté par djama le 07/06/2012 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mai c es koi cet mensonge l etat francais met le feu entre nous kom il a fai en rwanda et partt en afrike
il ya ke les imbecil ki croiront ceux genre de chose VIVE LA REPUBLIKE DE DJIBOUTI unie et indivisible et a bas
l empire colonial abas la petit france

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements