Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POLITIQUE

Djibouti ne serra jamais a vendre, Djibouti n'est pas a vendre.


Alwihda Info | Par Abdourahim Ali Afasse - 13 Juin 2016 modifié le 13 Juin 2016 - 13:10


Djibouti n'est pas à vendre.

Depuis des années , notre Djibouti est sous la gestion des quelques personnes qui ont un projet "d'Ethiopiser " notre patrie.
Le géant Éthiopien de l'Afrique de l'est , veut s'accaparer Djibouti et la Somalie ainsi que ces sous régions.
Pour atteindre son objectif, l'Ethiopie a besoin des hommes politiques qui peuvent jouer un rôle primordial à son projet.
Pour cela , un groupe des hommes affamés d'argent et de pouvoir sont en service au sommet de la république de Djibouti.
Dans cas , des grands avant-projets on étés exécuté.
La souveraineté économique est mis dans le doute. Dans une région troublé, nous avons une paix, nous nous situons sur un point géostratégique politiquement et écologiquement et économiquement.
Nos affamés au pouvoir , au lieu de faire les efforts pour avancer de l'avant , ils ont décidés de faire deux pas en arrière.
Au niveau de l'électricité , Djibouti a énormément des potentialités pour palier les défauts de l'électricité, notamment l'hydrocarbure , les ressources naturelles, écologiques, non il ont décidé de mettre l'indépendance énergétique dans un coffre et ils nous dirigent sous la dépendance de l'Ethiopie.
En agriculture , fruits et légumes , aucune politique d'agronomie et aucune pensée pour nourrir son peuple. Nous dépendant également de l'Ethiopie.
Le khat, un fléau de la société djiboutienne , jour et nuit, du matin au soir, été comme hiver , est sur le marché pour faire endormir et que le peuple soit toujours sous la perfusion du drogue.
Militairement , ils ont voulu remettre énormément des pouvoirs a l'Ethiopie, la signature d'un prétendu accord de sécurité à été signé entre Djibouti et l'Ethiopie. Nous disons non aux accords cachés , nous voulons la transparence des accords signés. Nous avons pas besoin de la sécurité de l'Ethiopie , les bases militaires suffisent.
Un peuple qui perd , peu à peu sa souveraineté , est en danger. Nous devons sauver la république.
Ces hommes ne nous représentent pas.
Nous allons gérer ce pays , dignement.
Nous avons besoin d'un système politique totalement en accord avec les attendes du peuple. Le peuple a faim , il a besoin d'être nourri. Le peuple a besoin d'une JUSTICE.
Le peuple n'a pas un abris , il a besoin d'être logé.
Djibouti appartient aux djiboutiens. La terre appartient aux djiboutiens.

Abdourahim Ali Afasse



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Novembre 2015 - 14:55 Cameroun :Députés et Sénateurs sous pression

Lundi 21 Mars 2016 - 17:13 Cameroun : La société civile menace