Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Douanes : Elimane Saliou Gningue ou le sacre d’une brillante carrière


Alwihda Info | Par Pape NDIAYE - 29 Septembre 2013 modifié le 29 Septembre 2013 - 21:03


Elimane Saliou Gningue
Elimane Saliou Gningue
SENEGAL - Sur proposition du ministre du Budget, M. Mouhamadou Makhtar Cissé, validée par le ministre de l’Economie et des Finances, M. Amadou Bâ, et approuvée par le président de la République, M. Macky Sall seul habilité par la Constitution à nommer aux emplois civils et militaires, le colonel Elimane Saliou Gningue a été nommé samedi dernier en Conseil des ministres directeur général des douanes. Il remplace à ce poste Mouhamadou Makhtar Cissé récemment promu ministre du Budget.

Cette brillante promotion du colonel Saliou Gningue à la tête de l’administration des douanes n’est pas une surprise pour « Le Témoin » qui a longtemps suivi son évolution. Mieux, tous les professionnels avertis (douaniers, transitaires et opérateurs économiques) l’ont saluée par un florilège d’éloges. « De par ses qualités humaines et son engagement professionnel, sa compétence surtout, le colonel Gningue a le profil de l’emploi… » entendait-on dire partout. Ce que ces professionnels du secteur ont oublié de saluer, c’est que c’est l’enquête de moralité ordonnée par le président de la République qui a départagé le colonel Elimane Saliou Gningue des sept autres candidats au poste. Outre ses qualités humaines et professionnelles, en effet, le tout nouveau directeur général des douanes est un homme

qui jouit d’une très bonne moralité. Il est aussi pieux et discret qu’effacé et intègre. Mieux, il est à cheval dans l’application des lois et règlements. Et surtout quand il s’agit de défendre les intérêts de l’Etat tout en sauvegardant le partenariat gagnant - gagnant établi depuis quelques années entre l’administration douanière — qui fut très répressive dans le passé — avec les opérateurs économiques. D’ailleurs, on nous confie que bien avant la décision du chef de l’Etat, le colonel Saliou Gningue était le seul — ou en tout cas l’un des rares — candidat(s) à garder son calme et sa sérénité à l’image d’un véritable « gueum yallah » pendant que d’autres actionnaient toutes sortes de lobbies pour se faire promouvoir. Toutes choses qui font que le président de la République ne s’est pas trompé de choix sur la personne de Saliou Gningue. Un homme du sérail ! Un homme dont la nomination constitue la suite logique d’une brillante carrière au cours de laquelle il a gravi tous les échelons et occupé tous les postes de responsabilités au sein de la douane. Et ce même si certains n’ont retenu de cette carrière que le passage de l’officier Saliou Gningue aux deux plus grands bureaux des douanes plus précisément ceux du Mole 2 et de l’aéroport de Dakar.

Connu pour être un fin procédurier doublé d’un homme méthodique et perfectionniste jusqu’à s’intéresser au moindre détail, le tout nouveau Dg des douanes avait pourtant été, avant de diriger ces deux importants bureaux, inspecteur régional assistant du Directeur des

Opérations douanières (DOD) avant d’être nommé Chef du Bureau de la Nomenclature et de la Fiscalité.

Ses proches collaborateurs vous le diront, le colonel Saliou Gningue ferait un très mauvais « politicien » du fait qu’il est un militaire fidèle et loyal vis-à- vis de ses supérieurs hiérarchiques. En revanche, ses détracteurs soutiendront que le colonel Saliou Gningue, un vrai « gueum service », sera « enterré » dans son bureau qu’il quitte très tard avant d’y revenir très tot. D’où sa longévité au poste de Coordonnateur général des douanes, de facto directeur général adjoint, qui le prédestinait assurément à la Direction générale. De numéro deux à numéro un, le pas a été très vite franchi, en effet !

En fait c’est comme si le président de la République et le ministre de l’Economie et des Finances, ainsi que celui chargé du Budget, avaient bien compris que l’on ne change pas une équipe qui gagne. Car la nomination de l’inspecteur principal des douanes de classe exceptionnelle à la tête de tous les gabelous de notre pays, ne va constituer qu’une continuité de ce qui se faisait jusque-là au sein de cette administration stratégique et grande pourvoyeuse de recettes pour le Trésor public. Ayant longtemps été au cœur de toutes les grandes performances financières de la douane ces trois dernières années, Elimane Gningue, qui a été d’une loyauté à toute épreuve à l’égard de son prédécesseur et toujours patron, l’inspecteur général

d’Etat Mouhamadou Makhtar Cissé, ne peut que réussir la nouvelle mission qui lui est confiée...

Pape NDIAYE
« Le Témoin » N° 1138 –Hebdomadaire Sénégalais ( SEPTEMBRE 2013)


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements