Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Droit de réponse du secrétaire fédéral UFDG France sortant, Abdoulaye-Bailo DIALLO


Alwihda Info | Par Abdoulaye-Baïlo Diallo - 4 Mai 2012 modifié le 4 Mai 2012 - 19:15



Après les corbeaux sur le net, j’ai laissé le temps aux désormais auteurs des dénigrements des responsables de l’UFDG de finalement se révéler au grand jour.
J’estime donc utile d’apporter les éléments suivants afin d’éclairer les lecteurs.
1° - Tout d’abord, je vais écarter des éléments polluants le débat et concernant les amitiés, les proximités personnelles des personnes mises en cause.
Il a été écrit que je ne m’entendais pas avec le président du parti, Cellou Dalein Diallo, et que j’étais l’ami de Bah Oury que j’aurais trahi avec certains de ses proches. Tout cela, pour être candidat aux prochaines élections législatives et obtenir les faveurs du président pour une place éligible sur la liste nationale. De plus, j’aurais vendu ma maison pour rentrer au pays.
Outre que certains de ces éléments mesquins sont totalement étrangers au débat, je demande aux intéressés qui prétendent être des proches de Bah Oury, en quoi le sont-ils ? Sont-ils ses parents ou existerait-il une ligne politique personnelle de Bah Oury à la quelle ils se réclament et qui ne serait pas la ligne du parti ?
L’adhésion à un parti politique implique des droits et des devoirs, en particulier celui d’être candidat à un poste électif, sans que cela soit considéré comme trahison, l’argument des auteurs est peu crédible.
Lorsqu’ils invoquent mon amitié de plus de trente ans avec Bah Oury, savent-ils aussi que ce dernier a une amitié encore bien plus longue avec Habibou Baldé, le nouveau secrétaire fédéral ?
C’est dire, en l’absence d’éléments sérieux, on est petit de chercher à exploiter le peu d’éléments connus notoirement pour opposer et diviser les uns et les autres.

2° - ensuite, en quoi le fait d’être écarté comme secrétaire fédéral résulterait-il d’une volonté du président Cellou Dalein d’isoler son vice président Bah Oury ?
Lorsque l’on est dans une structure, il y a un minimum de respect à accorder à ses dirigeants et leur dénigrement relève au minimum des règles de discipline du parti. Si la seule ambition d’un adhérent est de considérer qu’il doit être totalement satisfait si non ce n’est pas de la démocratie interne (pourquoi le mot doit être écrit en majuscule), alors cet adhérent n’a pas sa place au sein de la structure, je ne partage pas cette vision. Lorsque j’ai désigné à deux reprises (désigné) Abdoulaye DT comme secrétaire fédéral intérim, je n’avais fait l’objet d’aucune attaque et lorsqu’il n’est plus choisi, c’est le parti tout entier qui n’est pas démocratique : quelle conception de la démocratie !
Il est rassurant que celui qui se désigne comme favori ne soit finalement pas désigné pour gérer la fédération UFDG France.

3° - sur la désignation du secrétaire fédéral, il n’est pas honnête de parler d’élection et de vote. J’ai informé les membres de la fédération dont je suis quand même l’initiateur que je souhaite passer la main et indiqué que mon souhait est la continuité de cette fédération après moi, qu’il faudra encore de l’ouverture et de la tolérance afin que la structure survive à l’homme et soit permanente pour les générations futures.
Cela définit les qualités premières requises du futur secrétaire fédéral, à l’exclusion de toutes ambitions personnelles. Lorsque j’ai désigné, mon successeur, Habibou Baldé, cette désignation a été soumise à débat et seuls les deux auteurs des articles, Saliou Camara et Abdoulaye DT Diallo, ont indiqué qu’ils sont contre et tous les autres membres présents ont approuvé. Quand ils invoquent que les statuts n’indiquent pas que le secrétaire fédéral sortant puisse désigner son successeur jusqu’au prochain congrès, ils ne l’avaient pas invoqué lorsque Abdoulaye DT avait été désigné et n’indiquent pas non plus que les statuts l’interdisent.
4° - Enfin, s’agissant des personnes mises en cause injustement sur le net, je salue Elhadj Saidou Maire, membre du bureau exécutif national, pour le travail de médiation honnête et équitable entre les 4 prétendants au secrétariat, ainsi que sa présidence de la séance de travail, qui nous a évité tout débordement.
Je suis solidaire de toutes les personnes considérées comme amies ou proches de Bah Oury et attaquées pour avoir recherché un consensus nécessaire à la cohésion de notre fédération, il s’agit d’Elhadj Diouma Bah et Habibou Baldé. Je les remercie de leur modération et leur esprit de dialogue ouvert et tolérant.

Je pense que la fédération UFDG France, seule autorisée à utiliser les signes identifiants du parti, le logo de l’UFDG, s’exprimera sur la suite utile qu’appelle ce dossier en tirant toutes les conséquences.

Abdoulaye-Baïlo Diallo
Secrétaire fédéral sortant
Coordinateur UFDG-Europe
Membre du BE



EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements