Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Droits de l’Homme : le Togo prépare son passage au second cycle de l’Examen périodique universel (EPU)


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 24 Mai 2016 modifié le 24 Mai 2016 - 09:24


Droits de l’Homme : le Togo prépare son passage au second cycle de l’Examen périodique universel (EPU)
Lomé, le 23 mai 2016 - Les travaux de validation de l’avant-projet du rapport national en vue du passage du Togo au second cycle de l’Examen périodique universel (EPU) ont été ouverts lundi par le ministre de la Justice et des Relations avec les Institutions de la République, Pius Agbetomey.

L’EPU passe en revue, tous les quatre ans, les réalisations de l’ensemble des 192 Etats membres de l’ONU dans le domaine des droits de l’homme. Par ce mécanisme, la situation des droits de l’homme de tous les pays membres de l’ONU est examinée tous les quatre ans et demi. 42 États sont examinés par année lors de trois sessions de l’EPU de 14 pays chacune. Ces sessions se tiennent généralement en janvier/février, avril/mai et octobre/novembre.

Le résultat de chaque examen est un "document final" listant les recommandations faites à l’État examiné qu’il devra mettre en œuvre avant l’examen suivant.

Pius Agbétomey a indiqué que l’engagement du Togo pour la promotion et la protection des droits de l’homme et la consolidation de la démocratie est « irréversible ». Le Togo selon le Garde des Sceaux, est déterminé à faire avancer la cause des droits de l’homme pour l’épanouissement holistique du citoyen togolais.  « L’objectivité et une certaine honnêteté intellectuelle imposent de reconnaître que la situation est bien meilleure même si certains points restent à corriger. On ne peut ignorer cette réalité », a déclaré le ministre.

L’EPU est un cycle complet qui comprend 3 étapes. La préparation à l'examen par la rédaction du rapport national et des autres parties prenantes, l’examen de la situation des droits de l’homme du pays examiné et la mise en œuvre, entre deux examens (4,5 ans), par l’État examiné des recommandations reçues et des engagements volontaires pris. 


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements