Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Economie congolaise : Près de 1200 milliards de crédits distribués par les banques en 2015


Alwihda Info | Par Christ Exaucé Marsala - 25 Février 2016 modifié le 25 Février 2016 - 21:09

Ces 5 dernières années, le secteur bancaire congolais a réalisé un parcours remarquable . Près de 1200 milliards de crédits ont été distribués à l’économie congolaise en 2015. Ainsi s’est exprimé l’argentier congolais, Gilbert Ondongo, à l’occasion de l’inauguration du nouveau siège de BGFI Bank Congo par le président Denis Sassou N’Guesso, ce 25 février à Brazzaville.


Economie congolaise : Près de 1200 milliards de crédits distribués par les banques en 2015
Economie congolaise : Près de 1200 milliards de crédits distribués par les banques en 2015
Le secteur bancaire congolais affiche des signaux au vert. De la dernière place qu’il occupait en 1998, le Congo s’est hissé à la 2ème place. Selon, le ministre des finances et du budget congolais qui s’exprimait à l’occasion de l’inauguration du nouveau siège de BGFI Bank Congo, le parcours réalisé par son pays ces 5 dernières années est remarquable.

En 2001, a précisé Gibert Ondongo, le Congo ne disposait que de 4 banques pour un total bilan de 214 milliards de FCFA alors que « le pays comptait 6 banques pour un total bilan de 1119 milliards de FCFA, soit 5 fois plus en 2001. » Aujourd’hui, l’on note l’implantation de 11 banques au Congo, hors MUCODEC bien entendu, qui affichent, selon l’argentier congolais, un total bilan de 2260 milliards de FCFA après avoir presqu’atteint les 2400 milliards de CFA en 2014.

Cette embellie a donné des résultats escomptés .A en juger par le nombre de compte ouvert dans le système bancaire, et le ministre congolais rassure « on est passé de 45000 comptes en 2005 à plus de 384 000 en décembre 2014, soit une multiplication par plus de 8 » avant de poursuivre « les dépôts de toute nature, sur ces comptes avoisine les 2000 milliards de FCFA, contre plus de 1000 de FCFA en 2001. »

Un impact significatif

Gilbert Ondongo s’est focalisé sur un seul critère qu’il considère comme fondamental et objectif : celui des crédits distribués à l’économie nationale. De 2001 à 2007, rappelle-t-il, avec 4 banques seulement, les crédits distribués à l’économie chaque année n’avaient jamais atteints les 200 milliards de FCFA. , alors qu’ « en 2010, ils ont dépassé les 300 milliards de FCFA et la tendance a été accélérée avec l’augmentation du nombre de banques et des entreprises qui, pour lui « en 2015 (…) ont distribué à l’économie nationale des crédits pour un montant total de près de 1200 milliards de FCFA.

De nombreux efforts restant encore à fournir, Gilbert Ondongo appelle les banquiers à plus de dynamisme car « le constat fait, les banques installées au Congo ne sont pas accessibles à tous, d’où le faible taux de bancarisation au Congo. » Un taux fixé par l’orateur à 13% aujourd’hui contre 3% en 2007 tout en estimant « les crédits distribués à l’économie ne sont pas de produit de long terme » ce qui justifie qu’ « en 2015, plus de 1000 milliards à l’économie étaient de crédits de long terme. » Or « Cela n’est pas de nature à susciter des investissements lourds. » Et l’argentier congolais a promis corriger toutes ces faiblesses.

Coup de chapeau à la BGFI Bank Congo qui, selon le ministre congolais, joue un rôle de 1er plan avec « près de 500 milliards de CFA de crédits à la clientèle ; 600 milliards de CFCA soit 34% des parts de marché et 700 milliards de total bilan » et qui pense par ailleurs que, ce nouveau siège social contribue au renforcement des performances au profit de l’économie congolaise.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements