Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Élection présidentielle du 20 mars 2016 : Le Congo s'indigne des déclarations intempestives de certains partenaires bilatéraux et multilatéraux


Alwihda Info | Par Christ Exaucé Marsala - 9 Avril 2016 modifié le 9 Avril 2016 - 14:56

Depuis la validation des résultats de l'élection présidentielle par la cour constitutionnelle qui créditent Denis Sassou N'Guesso de 60,19%, certains partenaires bilatéraux et multilatéraux ne cessent de s'illustrer par des déclarations aux relents sectaires. Une attitude fustigée par le ministère des affaires étrangères et de la coopération, au cours d'une déclaration rendue publique, ce 8 avril 2016 à Brazzaville.





Le ministère des affaires étrangères et de la coopération du Congo par le truchement de la secrétaire adjointe, Maryse Chantale Apoyolo, est monté au créneau pour éclairer la lanterne de l'opinion nationale et internationale quant à l'attitude de certains partenaires du Congo qui s'illustrent par des déclarations intempestives sur les ondes.

D'entrée de jeu, la secrétaire générale adjointe, n'a pas caché son étonnement suite "aux déclarations approximatives, répétitives, avec des relents sectaires, de certains partenaires visiblement mal informés" car refusant sans raison apparente " de déployer des observateurs sur le terrain pour couvrir le scrutin présidentiel du 20 mars dans son intégralité."

Répondant à ces partenaires frondeurs, le ministère des affaires étrangères, tout en prenant acte de ces déclarations, n'a pas manqué de leur rappeler que " Le Congo est un Etat souverain totalement ouvert au monde, jaloux de son indépendance et confiant dans son avenir."

Par ailleurs, il a réaffirmé la disponibilité et l'engagement du gouvernement congolais "à travailler au renforcement de la coopération avec l'ensemble de ses partenaires" et "à œuvrer à la prospérité des nations, à l'amitié entre les peuples et à la paix dans le monde."

Auparavant la déclaration a exprimé "ses vifs remerciements à tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux, à travers le monde qui ont apporté leur soutien multiforme au processus ayant abouti... à l'élection à la magistrature suprême de Denis Sassou N'Guesso", un processus, selon la déclaration qui se poursuivra avec la tenue des élections législatives.

Elle a également félicité particulièrement " la déclaration encourageante" de la présidente de la commission de l'UA,Mme Nkosazana Zuma, qui a reconnu" la décision de la cour constitutionnelle liée à l'élection présidentielle dans notre pays."



EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements