Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
EDITORIAL

Elections Centrafrique : L'éducation selon Dologuélé et Touadera, comparaison des projets de société des candidats


Alwihda Info | Par Dany KOUALE YABORO - 3 Février 2016 modifié le 3 Février 2016 - 23:02


Dany KOUALE YABORO
Dany KOUALE YABORO
Plus que dix (10) jours avant la date des élections, 240 heures avant la fête des amoureux. Ce 14 février 2016 sera la fête des amoureux de la RCA, des amoureux du Renouveau, des amoureux du travail, des amoureux du mérite, des amoureux du développement. Les Centrafricaines et les Centrafricains vont se rendre massivement comme lors du premier tour pour choisir leur Président de la République. Qui sera l'heureux ÉLU? Anicet Georges DOLOGUÉLÉ? Faustin Archange TOUADERA? Le cœur du peuple centrafricain balance.

Dans un récent article, je me suis livré à un exercice de comparaison entre les projets de société de ces deux candidats, particulièrement dans le domaine de l'agriculture. La majorité du peuple centrafricain a jugé que le projet de société du candidat Anicet Georges DOLOGUÉLÉ, dans le domaine de l'agriculture, est beaucoup plus sérieux que celui du candidat Faustin Archange TOUADERA. Un point d'avance pour le candidat Anicet Georges DOLOGUÉLÉ alors.

Aujourd'hui nous allons faire exactement le même exercice, cette fois-ci dans le domaine de l'éducation. C'est un thème aussi capital que l'agriculture dans notre pays. L'Éducation est la clé de tous les succès. Un peuple bien éduqué est un peuple qui sera forcément gagnant peu importe le combat. L'Éducation est l'avenir, qui veut préparer l'avenir de son peuple se doit d'y consacrer une attention toute particulière. En tant que Centrafricains, nous connaissons tous l'état de notre système éducatif. Inutile ici de faire un diagnostic. Ce que nous devons savoir est la solution que les deux candidats nous proposent pour relever et remettre sur les rails notre système éducatif.

QUE PROPOSE Anicet Georges DOLOGUÉLÉ EN CE QUI CONCERNE L'ÉDUCATION?

Le thème de l'éducation est évoqué dans le projet du candidat Anicet Georges DOLOGUÉLÉ dans le quatrième pilier qui s'intitule "Améliorons les conditions de vie des populations et préparons l'avenir de nos enfants". Ce thème est largement traité de la page 44 à la page 47. Des idées sont proposées dans chaque étape de l'enseignement, du fondamental au supérieur, en passant par l'enseignement technologique et professionnel, dans le secteur public mais aussi dans le secteur privé. La recherche et l'innovation ont été également abordées.

Les principales idées concernant l'éducation proposées par le candidat Anicet Georges DOLOGUÉLÉ sont les suivantes:

La première action est la mise en place des programmes spécifiques de soutien psychologique et de soutien scolaire pour les enfants qui ont souffert des effets des actes de violence et des interruptions répétées de leur cursus scolaire;
L'enseignement préscolaire sera généralisé;
Une loi sera soumise au Parlement pour rendre la scolarisation obligatoire et continue entre 6 et 16 ans;
La scolarité sera gratuite dans le fondamental;
chaque établissement existant sera examiné et reconfiguré en termes de sécurité, de nombre de salles de classes et de locaux pour l’administration et les enseignants, des équipements mobiliers, récréatifs, sportifs, informatiques et de bibliothèques. Seul cet exercice de recensement permettra de déterminer avec exactitude le nombre de nouvelles salles de classes à construire et donc celui de nouveaux établissements. Un vaste programme de construction de salles de classe sera ensuite mis en œuvre;
La mobilité du personnel à travers le territoire national fera l’objet de mesures incitatives particulières pour convaincre les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur à s’orienter vers une carrière dans l’enseignement;
En plus de la pratique du Sangö et du renforcement nécessaire de l’enseignement de la langue française, l’initiation à la langue anglaise sera introduite dès le fondamental, pour mieux préparer l’avenir professionnel de nos enfants;
La formation des enseignants du secondaire impliquera une restructuration en profondeur de l’Ecole Normale Supérieure et sa décentralisation;
Tous les enseignants en instance d’intégration seront recyclés avant d’être recrutés, tandis que de nouveaux recrutements seront programmés;
L’usage de l’ordinateur sera rendu obligatoire dès la classe de 6ème, ce qui nécessitera des investissements conséquents pour rendre disponibles l’électricité et la connexion internet;
Les élèves les plus brillants seront sélectionnés à travers tout le pays pour être regroupés dans un lycée d’excellence qui sera créé. Une sélection des meilleurs élèves sera faite au niveau national en prenant en compte tout leur cursus dans l'enseignement secondaire dans le but de leur offrir les meilleures bourses d'études dans les grandes universités internationales;
Les deux lycées techniques de Bangui seront agrandis, modernisés et équipés, tandis que des financements seront identifiés pour construire et équiper, au cours des 5 prochaines années, 12 nouveaux établissements à travers le pays, dont quatre collèges et lycées professionnels, trois lycées agricoles, un lycée sport-école et quatre centres d’apprentissage;
L' ambition de DOLOGUÉL É est de construire une nouvelle université, moderne et équipée en matériels pédagogiques et didactiques, en laboratoires et en bibliothèques. Sa capacité devra lui permettre d’accueillir 25 000 étudiants, avec quelques facultés dont les locaux seront décentralisés dans une ville de province. Les bâtiments de l’actuelle université de Bangui seront reconfigurés pour constituer un bloc homogène d’une école supérieure consacrée aux Sciences de la Santé (faculté de médecine, école des infirmiers ou encore formation des techniciens de laboratoire).

Je vous laisse le soin de lire le projet pour découvrir les autres idées qui y sont proposées.

http://www.anicetdologuele.com/sites/default/files/files/PROJET%20POLITIQUE%20DE%20URCA%20ET%20DOLOGUELE.pdf

PAGE 44 à 47


QUE PROPOSE Faustin Archange TOUADERA EN CE QUI CONCERNE L'ÉDUCATION?

Le thème "Éducation" est également et naturellement abordé par le candidat Faustin Archange TOUADERA dans l'axe 7 de son projet de société, de la page 18 à la page 19.

Les idées proposées par le candidat Faustin Archange TOUADERA sont les suivantes:

Création de deux (2) autres Ecoles Normales d’Instituteurs à l’Ouest et au Nord du pays pour la formation de 120 instituteurs par cohorte ;
Augmentation sensible du budget de 4 % alloué à l’éducation nationale à 22 % du PIB afin de lui donner les moyens appropriés pour s’assumer pleinement et éviter le départ massif des enseignants vers d’autres cieux plus attrayants et lucratifs;
Augmentation des structures d’accueil par la construction de nouveaux bâtiments scolaires et la réhabilitation des anciens locaux amortis : un plan d’exécution annuel doit être conçu et exécuté en tenant compte des normes éducatives de construction validées ;
Gestion plus efficiente du secteur éducatif par des cadres ayant des valeurs professionnelles et humaines avérées en tenant compte de l’équité dans les affectations des enseignants;
Développement et renforcement du partenariat avec le secteur privé du Fondamental 1 ;
Création des centres d’alphabétisation fonctionnelle pour récupérer les enfants déscolarisés du Fondamental 1 en vue de leur insertion sociale et d’éviter le retour à l’illettrisme.

Voici là toutes les idées que propose le candidat Faustin Archange TOUADERA sur le thème de l'éducation.
Vous aurez remarqué que ces actions ne concernent que le fondamental 1. Il est bien précisé dans le projet " Les quelques actions ci-après seront envisagées pour redynamiser le système scolaire du fondamental I dans le cadre de la formation des ressources humaines en quantité et en qualité suffisante". Je m'attendais à voir par la suite quelques propositions concernant l'enseignement secondaire, l'enseignement supérieur, l'enseignement technique ou la recherche mais il n'y a absolument rien par la suite concernant l'éducation.

Je vous invite à lire le projet de société de Monsieur Faustin Archange TOUADERA pour vous en rendre compte par vous même.

http://www.touadera2015.net/index.php?query=programme&s=projet
PAGES 18 ET 19.

Il est extraordinairement décevant que Monsieur Faustin Archange TOUADERA traite de manière aussi légère un sujet vital et capital comme l'éducation dans notre pays. Ayant le titre de Professeur, ce secteur devait lui tenir particulièrement à cœur mais visiblement il n'y a pas pensé en se lançant dans la course à la Présidentielle.

Le constat était tout aussi décevant concernant le secteur de l'agriculture. Ce triste constat met en exergue le manque de considération du candidat Faustin Archange TOUADERA envers l'avenir de ce pays. Venant d'un ancien Premier Ministre, qui a détenu les clés du pouvoir pendant 5 ans sans interruption, c'est impensable de constater qu'il n'en a cure de l'avenir de ce pays. Mes propos vous paraitront peut-être durs mais ils résultent uniquement de la lecture de son projet de société.

J'invite tout le peuple centrafricain à en faire autant.

Peuple de Centrafrique, ouvre les yeux et le 14 février 2016 tu dois faire le bon choix.

ALLONS SEULEMENT


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements