Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
EDITORIAL

Elections centrafricaines : Le ridicule tue!


Alwihda Info | Par HIH Prince Magloire LAMINE - 12 Février 2016 modifié le 12 Février 2016 - 20:06


Par Magloire LAMINE
Economiste et financier centrafricain

Mon positionnement

Une journaliste de Canal + (France) récemment m'avait contacté pour m'interroger sur mon absence à la course aux présidentielles centrafricaines.

Et moi de lui préciser très clairement ma position à ce propos.
J'ai toujours déclaré que je ne m'engagerai dans la course aux présidentielles en Centrafrique, que si et seulement si, les conditions étaient réunies pour des élections transparentes, libres, et vraiment démocratiques. Ce n'est fut pas le cas.
Comme tout le monde a vu, avec ces truquages passifs à tous les niveaux.

Comment voulez-vous que la Centrafrique soit considérée et prise au sérieux avec ces mascarades électorales ? une fois de plus dira-t'on.
Je me refuse à être complice de ça !

Des élections dans un pays désagrégé, en guerre civile, sans aucune administration en état de fonctionner, ça ne fonctionne jamais, et abouti nécessairement et obligatoirement, à des magouilles ou le plus riche, le plus magouilleur, toujours gagne à terme.
Et le plus riche dans cette mascarade annoncée, ce fut Anicet DOLOGUELE aka "MR 10%" pour sa propension à rançonner les investisseurs en Centrafrique tel un mafioso.

Evidemment, avec un pays en souffrance, où plus de la moitié du pays crie famine, ce n'est pas bien difficile de "payer" les votes des affamés.
Et Anicet Dologuélé, à ce jeu là, est le roi de la magouille.

Aussi, en l'état actuel des choses, bien évidemment, cela risque d'être Dologuélé le futur président de la RCA.
La France qui misait sur son candidat Ziguélé a dû changer son fusil d'épaule.

J'apprends d'ailleurs (via un de nos journalistes de LNC) qu'au plus haut niveau à Paris, Dologuélé serait pris très au sérieux pour assurer la continuité de la FRANCAFRIQUE en RCA.

Il est riche, comment l'est-il ?
Avec uniquement ses émoluments de fonctionnaire ? Qui va croire à cela ?

C'est un problème qui semble ne pas empêcher le CCT (Le Conseil Constitutionnel de la Transition) de passer des nuits calmes, mais, pourtant, Dologuélé a su "payer" les gens partout en en RCA pour être là où il est non ?
Ziguélé lui a payé son immaturité politique, et son incapacité à se positionner clairement, du coup, il fut illisible, tant il cultive dans le nébuleux.

Touadera, ce fut la surprise du chef par défaut, du fait de l'incapacité de Ziguélé à être comme dit "LISIBLE" pour les électeurs.
Confus, noyé dans son AFDT, il s'est perdu dans le néant, et les électeurs ne l'ont pas trouvé.
Touadera, pourtant au départ, plombé par son si long règne en tant que PM de Bozizé n'avait à priori aucune chance.
Mais voilà, les centrafricains adorent la culture de l'oubli.
Du coup, le prof de Maths est passé entre les gouttes.

Point à modérer, étant donné que ces élections n'ont aucune crédibilité, truquées de A à Z, il convient de prendre tout cela avec modération.

Maintenant, encore, quelle crédibilité accordée à ces élections ?

Le CCT (Le Conseil Constitutionnel de la Transition) admet qu'il y a eu des truquages massifs, (sans rire) et dans les élections législatives, et dans les élections présidentielles. Mais il n'invalide que les législatives. Etonnant !

Pas tant que ça, puisque le CCT déclarait avoir subi des pressions (extérieures) pour maintenir les présidentielles malgré tout.
Où est le sérieux dans tout ça ?
On fait des votes ou on se plie aux exigences de nos rares soutiens financiers ?

Les centrafricains, traumatisés, vivent depuis des décennies dans le DENI de leur propre réalité.
A lire les centrafricains sur la toile, la RCA serait le pays où coule le miel.
Aveugles sont-ils ? Non, inconséquents.

Aussi, qu'importe les apparences, pourvu qu'elles soient sauvent, quitte à vendre son âme au diable pour les sauver.

Ce qui en final, fera que la Centrafrique, aura comme président, que cela soit Dologuélé ou Touadera, nécessairement un clown sans crédibilité.

Je gage que ce n'est pas de cette manière que nous redorerons l'image de notre pays à l'international.

"ALLONS-Y SEULEMENT" ?
C'est la formule la plus stupide jamais entendue.

HIH Prince Magloire LAMINE


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements