Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Evènements

Elle surprend sa domestique entre les jambes de son mari


Alwihda Info | Par PAR DANIEL ASKEIN - 4 Septembre 2014 modifié le 4 Septembre 2014 - 12:27

Ce jour, Somte accompli son devoir de domestique, et était habillée en tenue transparente et légère. Voyant les formes féminines à travers la tenue, M. Robert s’en amourache.


PAR DANIEL ASKEIN
 
Sylvie une fonctionnaire de l’Etat, épouse de Robert un humanitaire. Ce couple habite le quartier Atrone. Le mois d’avril denier, cet heureux couple a engagé Mlle Somte comme la domestique à « tout faire ». A l’accoutumée, Mme Sylvie se rend au travail. Ce jour, Somte accompli son devoir de domestique, et était habillée en tenue transparente et légère. Voyant les formes féminines à travers la tenue, M. Robert s’en amourache.
 
Sans tarder, il appelle Somte dans sa chambre et la câline. Pour facilité la compréhension, il brandit quelques billets de banque à la bonne. Robert demande de au fruit défendu. Cette dernière affiche une réticence légère. Soudainement, comme un chien enragé et poussé par des ressorts électriques,  Robert saute sur le cou de Somte, la renverse et couche avec elle. En récompense il lui remet beaucoup d’argent. Autres jour, à l’absence de Sylvie, les deux amoureux se rappellent  de leur bon match joué par le passé. Ils se sont mis l’un sur l’autre, jambes en l’air. Robert ne tarde pas à satisfaire son libido chez sa bonne contre les espèces sonnantes et trébuchantes.
 
Robert commence par prendre gout de jour en jour. Mais comme le dit un adage, « il ya mille jours pour le voleur et un jour pour le propriétaire », le 28 aout dernier,  les dieux de Robert n’étaient pas avec lui.  Ce dernier commence son sport habituel. Or, ce jour là, Mme Sylvie n’est pas rentrée à l’heure habituelle. Elle surprend sa domestique jambes en l’air avec son mari en tenue d’Adan hyper concentré.  Somte et Robert entrelacent comme lombric d’Aout. Pendant que la domestique gémissait le pilonnage de Robert, un cri les surprend de nul part :« Ah bon ! Ah bon ! C’est comme ça que tu me vole mon mari ! Et toi, c’est comme ça que tu me trompe avec la domestique ! …». Sylvie se saisit d’une spatule qui se trouvait non de là. Puis, il assène de violents coups sur la tête de la voleuse de mari. Et aussi sur la partie génitale de Robert avant de tomber en syncope. M. Robert est admis d’urgence à l’hôpital dans la nuit de 30 Aout dernier. L’infidélité, quand elle nous tient.