Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Elumelu encourage les institutions de financement du développement à soutenir les entreprises


Alwihda Info | Par UBA - 6 Juillet 2017 modifié le 6 Juillet 2017 - 22:23

M. Elumelu félicite Afreximbank….encourage d’autres institutions de financement du développement (IFD) à soutenir les entreprises africaines.


Elumelu encourage les institutions de financement du développement à soutenir les entreprises
Lors de 24ème Assemblée Générale Annuelle de la Banque Africaine d’Import Export, tenue au Rwanda, Tony O. Elumelu, CON, Président de Heirs Holdings, a félicité Afreximbank pour le soutien critique que la Banque, sous la présidence de Dr. Oramah, fournit aux entreprises africaines et sa contribution significative au développement du commerce et de l’investissement transfrontaliers en Afrique.

M. Elumelu a commenté le rôle des institutions africaines, comme Afreximbank, soulignant que la mission de la Banque est une preuve supplémentaire de la capacité de l’Afrique à fournir le financement stratégique à long terme pour le développement économique et social de l’Afrique. “Afreximbank apporte une perspective unique et très pertinente sur le défi de soutenir le flux commercial intra-africain et d’assurer la création et l’exportation de valeur à partir de notre continent”, a déclaré M. Elumelu. “J’encourage d’autres institutions de financement du développement en général et les pairs africains d’Afreximbank en particulier à suivre son exemple en fournissant des formes de financement transformationnelles aux entreprises africaines”.

M. Elumelu s’exprimait sur le sujet ‘Investissements transfrontaliers en tant que moteur du commerce et de l’industrialisation intra-africains: réflexions d’un chef d’entreprise continental’, où il a défendu le programme du secteur privé comme contributeur clé à la capacité de l’Afrique d’attirer et de mettre en œuvre des investissements durables. M. Elumelu, fondateur de Heirs Holdings, a cité sa propre approche de l’investissement à long terme dans des secteurs critiques, tels que l’électricité, la finance et les ressources, à travers vingt pays africains. Selon M. Elumelu, l’Afrique doit accroître le commerce et les investissements transfrontaliers et attirer les investisseurs locaux et internationaux.

“Un investissement n’est pas seulement une question de profits et de rendements. C’est aussi une question de durabilité”, a-t-il expliqué.

“Ce que je veux voir, c’est des Africains qui investissent en Afrique. Nous apprécions et nous réjouissons des partenariats, mais il existe une génération d’hommes et de femmes d’affaires africains qui ont la capacité et l’ambition de se mettre en première ligne et de transformer l’avenir de l'Afrique. Faites travailler votre argent en Afrique”.

Elumelu a egalement souligné l’importance de l’entrepreneuriat. “Nous connaissons le défi et le potentiel de l’explosion démographique en l’Afrique. Voilà pourquoi la Fondation Tony Elumelu catalyse chaque année 1 000 entrepreneurs dans le but d’aider 10 000 entrepreneurs sur 10 ans. Investissons dans l’avenir, dans nos jeunes”, a-t-il déclaré aux délégués.

La réunion a également été marquée par la signature d’une facilité de 100 millions de dollars entre Afreximbank et Heirs Holdings. Cette transaction initiale entre Heirs Holdings et Afreximbank, n’est, selon M. Elumelu, “Que le début et une indication claire de l’intention et de la capacité des deux parties d’identifier les moyens d’accroître la richesse de l’Afrique et de créer des opportunités commerciales durables au fil du temps. Nous nous en réjouissons et espérons que cela servira d’exemple aux autres.’

M. Elumelu a chargé plus d’institutions africaines de développement de financer le commerce et les entreprises intra-africains de manière à stimuler et à renforcer les dirigeants africains et le développement de l’économie africaine. La facilité de 100 millions de dollars vise à renforcer le programme d’investissement transfrontalier de Heirs Holdings. La société Heirs Holdings est une société d'investissement panafricaine avec un portefeuille d'investissements dans 20 pays africains, dans des secteurs clés de l’économie africaine: Énergie, services financiers, immobilier et hôtellerie. M. Elumelu a ajouté que le soutien des IFD africaines comme Afreximbank est souvent symbolique - étant moins le montant du chèque que le fait que ce soutien serve le plus souvent de catalyseur pour d’autres fournisseurs de capitaux d’investissement.

M. Elumelu a conclu en demandant aux dirigeants africains des entreprises transfrontalières de bâtir un héritage fondé sur la gouvernance d’entreprise, en construisant des entreprises durables. “L’héritage est très important. Nous devons réfléchir à la façon dont l'histoire nous jugera”, a-t-il déclaré.

Organisée sous le thème ‘Transformation économique et commerciale’, l’assemblée générale annuelle d’Afreximbank de cette année a rassemblé des leaders des secteurs public et privé, des ministres africains des finances, du commerce et de l'investissement, des gouverneurs des banques centrales, des hauts fonctionnaires des gouvernements autour d’une série de panels de discussion sur le développement du commerce intra et extrarégional en Afrique. La réunion a été ouverte par Son Excellence Paul Kagamé, Président de la République du Rwanda, qui a invité les Africains présents à investir au Rwanda. D’autres invités à l’événement comprenaient Son Excellence Olusegun Obasanjo, ancien président de la République fédérale du Nigéria; John Rwangombwa, Gouverneur de la Banque centrale du Rwanda et Alhaji Aliko Dangote, Président du groupe Dangote.

A PROPOS DE HEIRS HOLDINGS

Heirs Holdings est une société d’investissement avec des intérêts dans les secteurs de l’énergie, du pétrole et gaz, des services financiers, de l’hôtellerie, de l’immobilier et de la santé, présente dans vingt pays africains. Les activités du Groupe s’inspirent de la philosophie économique de l’Africapitalisme, qui positionne le secteur privé comme catalyseur clé de la création de richesse économique et sociale en Afrique.