Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Émission de 500 millions Us d’eurobond : UBA salue la confiance des investisseurs


- 16 Juin 2017 modifié le 16 Juin 2017 - 18:42

« L’obligation a été émise à un taux nominal de 7,75%. Ce taux est considéré par la communauté des investisseurs internationaux comme le meilleur possible pour une première émission d’une institution financière d’origine nigériane, en l’état actuel du marché », s’est réjoui Kennedy Uzoka, qui a salué la confiance des investisseurs pour la réussite de cette levée de fonds.


Émission de 500 millions Us d’eurobond : UBA salue la confiance des investisseurs
« Je suis heureux d’annoncer que notre banque vient de lever avec succès sur le marché international des capitaux 500 millions de dollars dans le cadre d’une première Euro-obligation qui a connu une sursouscription de 240%. Après avoir examiné plus de 1,3 milliard de dollars d’ordres provenant de près de 200 investisseurs à travers le globe (Royaume-Uni, Europe, Asie, Moyen-Orient, Etats-Unis, etc.), les arrangeurs co-chefs de file de l’émission ont réduit la demande à 1,2 milliard de dollars. Cette importante demande de la part des investisseurs reflète l’ampleur de l’appétit des investisseurs internationaux pour le crédit de UBA et correspond à la stratégie panafricaine du Groupe », a déclaré le directeur général de la United Bank of Africa (UBA), Kennedy Uzoka.

Il ajoute que ce premier Eurobond a été évalué par Fitch (Perspective B stable) et S&P (Perspective B stable). Ce qui correspond à la même note attribuée à la Banque par les deux agences et se classe au même niveau que la notation souveraine du Nigeria.

« L’obligation a été émise à un taux nominal de 7,75%. Ce taux est considéré par la communauté des investisseurs internationaux comme le meilleur possible pour une première émission d’une institution financière d’origine nigériane, en l’état actuel du marché », s’est réjoui Kennedy Uzoka, qui a salué la confiance des investisseurs pour la réussite de cette levée de fonds.

« Je crois que la réussite de cette offre libellée en dollars illustre davantage la confiance des investisseurs internationaux dans les solides fondamentaux de notre groupe. L’obligation de 500 millions de dollars complètera notre base de financement stable et soutiendra la croissance de notre bilan et de l’ensemble des activités. Plus important encore, ce financement à moyen terme renforcera notre position dans le financement de projets rentables et à impact sur le continent africain », note Kennedy Uzoka qui en profite pour exprimer sa gratitude à son équipe et leur demande de « travailler ensemble pour faire de UBA le leader indiscutable de l’espace bancaire africain ».



Dans la même rubrique :
< >