Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
EDITORIAL

En tuant ses propres ressortissants, l'Occident ne fait pas le jeu de l'Etat Islamique?


Alwihda Info | Par Adil Abou - 1 Décembre 2014 modifié le 30 Novembre 2014 - 12:48

Drôle de contradiction! D'une part, on cherche à défendre, à libérer un citoyen pris en otage par des assaillants et d'autre part, on tue le même citoyen dès qu'il passe de l'autre côté, voire même déployer tout un arsenal militaire le plus sophistiqué pour tuer


Une drôle d'histoire qui fait tourner la tête! Comment l'état islamique a t-il réussi à opposer les Etats occidentaux contre leurs propres ressortissants. Aller jusqu'à tuer ses propres citoyens?  Recrutés à coup de propagande au nom de la guerre fantomatique sainte, les citoyens occidentaux, peu importe l'origine, issus généralement des milieux " défavorisés", sont en première ligne pour mener une guerre atroce contre leurs Etats. Ces derniers tétanisés par la folie de combattre l'État Islamique ne tiennent pas compte que ce sont leurs citoyens qu'ils sont en train de tuer. Drôle de contradiction! D'une part, on cherche à défendre, à libérer un citoyen pris en otage par des assaillants et d'autre part, on tue le même citoyen dès qu'il passe de l'autre côté, voire même déployer tout un arsenal militaire le plus sophistiqué pour tuer.

Quel est le nombre de combattants occidentaux se trouvant naïvement du mauvais côté et au mauvais endroits? Difficile de donner avec précision un chiffre. Mais les informations diffusées par les différents services occidentaux attestent que des milliers d'occidentaux combattent au sein de l'État Islamique. Il reste une question qui traverse l'esprit sans trouver des réponses consensuelles: qu'est ce qui pousse des ressortissants des pays RICHE, à se mettre au service d'un projet aussi criminel comme celui de DAICH qui a d'ailleurs terni l'image de l'Islam? Le monde dit civilisé doit réévaluer toutes ses politiques socioéconomiques, en s'investissant sur des études sérieuses pour trouver des réponses à ces interrogations et remédier aux erreurs et non produire des projets de lois paranoïaques de nature à pousser encore et encore leurs ressortissants á privilégier le terrorisme. L'avènement de DAECH a renforcé les sentiments racistes et anti Islam entretenus par certains depuis les événements de septembre 2001. Et voilà qu'on se permet de tout pour justifier la lutte contre l'extrémisme, en votant plus des lois et en redoublant contrôle et harcèlement contre les Mohammed. Cette politique de peur et de diabolisation ne sert qu'à encourager les musulmans à se sentir victimes.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements