Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
GOUVERNEMENT

Énergie : Le rêve utopique se concrétise, plus des coûts exorbitants pour les familles djiboutiennes à revenu faible


Alwihda Info | Par MAAS - 16 Avril 2014 modifié le 16 Avril 2014 - 23:24

Pour une nouvelle, c’en est une. Du moins, elle est passée inaperçue, avec tous les détails techniques et chiffres évoqués, dans l’interview accordée par le journal La Nation, en mars dernier. Mais, quand on essaie d’y regarder de plus près, M. Ali Yacoub avait annoncé une bonne nouvelle pour les ménages djiboutiens, en particulier les plus modestes, à revenu faible.


Énergie : Le rêve utopique se concrétise, plus des coûts exorbitants pour les familles djiboutiennes à revenu faible
Dans une interview accordée au journal La Nation en mars dernier, le ministre de l’Energie, chargé des Ressources Naturelles, M. Ali Yacoub, est revenu sur un point important, s’agissant les tarifs de l’Energie des ménages djiboutiens.

Dans cet entretien détaillé, le ministre de l’Energie fait savoir que les tarifs de l’énergie électrique sont revus à la baisse. Pour une nouvelle, c’en est une.

La portée cette nouvelle n’as pas eu, à priori, l’effet escompté. Du moins, elle est passée inaperçue, avec tous les détails techniques et chiffres évoqués, dans l’interview. Mais, quand on essaie d’y regarder de plus près, M. Ali Yacoub avait annoncé une bonne nouvelle pour les ménages djiboutiens, en particulier les plus modestes, à revenu faible.

C’était le mardi 18 mars, lors du 7ieme conseil des ministres, que le décret est approuvé portant sur la modification des tarifs de vente de l’énergie électrique et des redevances accessoire de l’EDD.

Il est stipulé explicitement dans ce décret que " l’objectif principal de cette baisse de tarif est de faire bénéficier le gain de l’interconnexion enregistré au niveau du budget prévisionnel 2014 à l’ensemble des abonnés de Djibouti ville et des Régions. Cette baisse du tarif touchera près de 70.000 abonnés (….). Ce projet va permettre de contribuer à la lutte contre la pauvreté et faciliter l’accès de l’électricité aux ménages à faible revenu. Elle permettra d’améliorer le pouvoir d’achat des ménages et promouvoir le développement économique du pays ".

En d’autres termes, les familles à revenu faible n’auront pas à payer des coups exorbitants de factures de l’EDD, comme dans le passé. En outre, et non des moindres, dans ledit projet de réduction des tarifs, le ministère de l’Energie prévoit également des dispositions incitatives afin d’accèder l’électricité aux familles à revenu faible qui, rappelons-le, n’auront pas les moyens financiers pour payer, ne serait-ce que, le coût du branchement. Cette mesure s’inscrit dans le cadre d’une convention qui sera parapher – si ce n’est déjà fait – entre l’EDD et l’ADDS.

Concrètement, dans un langage plus limpide, si vous consommez moins d’électricité, le coût de la facture sera moins conséquente. Ce qui est le cas, chez les ménages à revenu faible, qui utilise le strict minimum. A raison d’ailleurs, c’est presque toutes les couches sociales à revenu modeste et à ceux à revenu intermédiaire qui bénéficient de cette bouffé d’air.

Mais par contre, si l’abonné utilise plusieurs accessoires, tels des climatiseurs ou réfrigérateurs, sa facture sera toutefois moins salé qu’avant.

La même chose dans les districts de l’Intérieur : le système de tarif entraîne une baisse de 32% pour les abonnés de 1 kilowatt. Lesquels y représentent plus de 60 % de la clientèle de l’EDD.

Selon le ministre de l’Energie, M. Ali Yacoub, "pour la cohésion nationale toutes les couches à revenu faible (les pauvres) y compris ceux des régions de l’Intérieur vont payer le même tarif que ceux des ménages de la capitale".

" Avant, il y avait une différence de prix entre la capitale et les régions de l’Intérieur. Maintenant, c’est harmonisé ", précise-t-il.

Tout cela a, bien évidemment, un coût sur la recette d’électricité de Djibouti : soit 1,75 milliards en francs djiboutien. Un montant que le gouvernement a jugé, sans doute, prépondérant en s’engageant de réduire le coût de l’électricité pour le peuple djiboutien.

Rappelons que lors de la dernière campagne présidentielle, le Président de la République, M.Ismail Omar Guelleh, avait promis d’alléger le coût de l’électricité sur les revenus des ménages à revenu faible. Et aujourd’hui, c’est chose faite avec la concrétisation de ce système de réduction des tarifs.

Bien qu’il reste encore d’autre projets en cours ou en phase d’être finalisé avec l’exploitation des énergies renouvelables, telles que le géothermique, le solaire, l’éolien; Djibouti ambitionne toutefois être d’ici 2020 la seule nation africaine à utiliser l’énergie verte.

Force est de constater, du moins, que le rêve d’hier se concrétise aujourd’hui, et le reste, ce n’est, juste, une question de temps !

MAAS