Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
GOUVERNEMENT

Enquête : Que pense la rue du gouvernement ?

« Qui sème le vent récolte la tempête »


Alwihda Info | Par Elysée Naïssem Doumtoìngar - 18 Septembre 2011 modifié le 18 Septembre 2011 - 12:47


Retrouvez l'intégralité dans le journal N 56. Extrait de l'enquête « Qui sème le vent récolte la tempête », Elysée Naïssem, DP, Alwihda Actualités, Parution n•56 du 06 Septembre 2011. 

La formation du gouvernement d'Emmanuel Nadingar du 17 Août dernier a foudroyé certains chefs de départements ministériels et a consolé par contre la population qui gobe mal ces têtes tombées. Difficile à catégoriser ces populations victimes des grosses têtes tombées à commencer par le étudiants, les déguerpis, les spoliés, les sinistrés de Walia et Toukra, les handicapés et les responsables des fédérations sportives. Sans compter la cherté de vie, la corruption et la tracasserie administrative...Par rapport aux cris de lamentation et désespoirs entendues à travers la ville de N'Djamena, Alwihda actualités a cherché à savoir d'avantage les causes profondes de ces cris.  Les handicapés se disent escroquées par le ministère de l'Action Sociale. Les aveugles s'étonnent que les matériels de travail qu'on leur a offert les mois passés ne sont pas conformes à la réalité. Ils soulignent qu'ils ont eu quelques matériels seulement, que le prix s'élève à plus de deux millions. Ils doutent que ce prix soit fictivement fixé. Ils expliquent qu'ils ont appris qu'il y a le frais de formation, mais ces frais ne sont pas parvenus à leur niveau (...) Les fédérations sportives partenaires du ministère de la Jeunesse et des Sports soulignent que le ministre de la jeunesse paye ses mauvaises relations. « Ce monsieur n'est pas du tout coopératif. Il ne se soucie pas de toutes les fédérations ». Selon l'avis de quelques uns, les étudiants se sont réunis dans l'un des hôtels de la place pour fêter le relèvement d'Ahmat Taboye. « Ils ont tenté de prendre les bus offert par le Président de la République pour se rendre à Mailao afin de se réjouir de ce départ », a indiqué R. Joseph. « Hélas ! Ils n'ont pas pu le faire », ajoute un de ses camarades assied à côté. « On vole même le aveugle et le handicapés ? C'est sans pitié ! C'est dommage », se plaint un non voyant. Le autres handicapés ont des avis identiques et acclament le départ de Mme Carmel du gouvernement. « Nous la confions au créateur si elle a favorablement ou défavorablement agi à notre égard », épingler divinement deux fies handicapées dans leurs fauteuils roulants. Pour le fameux ministre de l'intérieur, les commerçants propriétaire des camions incendiés ne le ratent pas dans leurs discussions. « Le perroquet est parti du moins du gouvernement », influe le commerçant A. Khourdji. « il faut voir combien de commerçants, de chauffeurs, des apprentis... sont forcés d'êtres inutilement des chômeurs ? Bachir a fait un sale boulot », a souligné à Alwihda M. Souleymane, un autre commerçant. Retrouvez l'intégralité dans le journal N 56. Extrait de l'enquête « Qui sème le vent récolte la tempête », Elysée Naïssem, DP, Alwihda Actualités, Parution n•56 du 06 Septembre 2011.