Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Enseignement supérieur : Le chef de l'Etat procède à des choix stratégiques


Alwihda Info | Par - 13 Novembre 2012 modifié le 13 Novembre 2012 - 14:31


Cette année, ce sont moins de 10.000 étudiants qui viendront remplir les amphithéâtres des différentes facultés de la capitale. Un quotas en dessous des attentes sachant que le gouvernement a fait construire plusieurs structures universitaires.
Ces changements interviennent moins d'une semaine après l'annonce des résultats de la session spéciale du baccalauréat avec un taux avoisinant les 4,8% contre près de 9% pour la première session. Le système éducatif est en danger de plus que les étudiants de l'université réclament le versement de 500.000 FCFA par élève pour dédommager l'année blanche 2011-2012.


Les portes du rectorat de N'Djamena. Crédits photos : sources.
Les portes du rectorat de N'Djamena. Crédits photos : sources.
N'DJAMENA (Tchad) - Le chef de l'Etat a procédé à une série de nominations notamment au ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et technique :

MM. Daboulaye Djimodjibaye et Abdoulaye Mustapha sont nommés, respectivement, Secrétaire général et Secrétaire général adjoint du ministère. Le Dr Zakaria Fadoul Kittir pour sa part est nommé Conseiller du ministre. Mahamat Borgho Hassan est nommé Directeur général de l’Enseignement supérieur.

Dr Ali Abdéramane Haggar et Dr Tchago Bouimon sont nommés, respectivement, Recteur et vice-recteur chargé des enseignements de l’Université de N’Djaména. Le Pr Djarangar Djitta Issa est nommé recteur de l’Université de Moundou en remplacement du Dr Danadji Issac appelé à d’autres fonctions.

Dr Danadji Isaac et Mme Makambaye Yanral Mimbaye sont nommés, respectivement, Inspecteur général et Inspectrice de service du ministère.

Cette année, ce sont moins de 10.000 étudiants qui viendront remplir les amphithéâtres des différentes facultés de la capitale. Un quotas en dessous des attentes sachant que le gouvernement a fait construire plusieurs structures universitaires.

Ces changements interviennent moins d'une semaine après l'annonce des résultats de la session spéciale du baccalauréat avec un taux avoisinant les 4,8% contre près de 9% pour la première session. Le système éducatif est en danger de plus que les étudiants de l'université réclament le versement de 500.000 FCFA par élève pour dédommager l'année blanche 2011-2012.