Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Félicitations aux étudiants de Goma pour leur courage exceptionnel


Alwihda Info | Par Alwihda Info - 14 Février 2011 modifié le 14 Février 2011 - 22:09

Des sources dignes de foi, le PNR a appris qu’à Goma, mercredi 9 février 2011, dans une rencontre des étudiants et le Président de l’Assemblée nationale, un group d’étudiants a décliné l’offre d’une enveloppe de 500$ du Président de l’Assemblée nationale, remis à ses hôtes venus l’écouter


République Démocratique du Congo
Lundi, 14 Février 2011 

Communiqué de Presse N°03/2011/PNR  
Le Parti National pour la Réforme (PNR) salue le courage exceptionnel des étudiants de la ville de Goma qui ont décliné l’enveloppe de l’Honorable Evariste Boshab, Président de l’Assemblée nationale lors de son séjour dans la capitale du Nord-Kivu pour participer au conclave du PPRD (parti au pouvoir) tenu dans cette ville sur les stratégies de la prochaine campagne électorale.

 

Des sources dignes de foi, le PNR a appris qu’à Goma, mercredi 9 février 2011, dans une rencontre des étudiants et le Président de l’Assemblée nationale, un group d’étudiants a décliné l’offre d’une enveloppe de 500$ du Président de l’Assemblée nationale, remis à ses hôtes venus l’écouter. Ces jeunes étudiants malgré leurs conditions misérables imposées par le régime actuel, ont été braves de dire non à cette mauvaise pratique politique congolaise enracinée dans la conscience collective.

 

Le Congo a besoin de telles volontés exceptionnelles pour combattre ce fléau observé dans le rang de certains des dirigeants dont la corruption est ancrée dans leur conscience au point de vider les caisses de l’Etat pour brader les fonds du pays comme des cadeaux ou dons privés. Dans quel autre pays au monde a-t-on vu des dirigeants politiques promener avec des billets de banque à distribuer à ceux qui les accueillent ou les écoutent? C'est une preuve éloquente que l’appauvrissement de la population est entretenu pour que le peuple ne cesse de courir  derrière les politiciens pour mendier de l’argent, comme on le voit avec des nombreuses "Associations d’Amis de tel ou tels dignitaires" créées en leurs noms juste pour les acquérir quand ils se déplacent  et recevoir des billets de banque en contre partie.

 

Ces mauvaises pratiques politiques ont atteint les proportions inacceptables qui maintiennent notre pays sur la liste des pays les plus corrompus du monde. Elles se pratiquent au grand jour même au sommet des organes de l’Etat comme méthode de gouvernance à la congolaise. Ce système qui gangrène notre société là où la justice congolaise parait impuissante et complice des fois, doit être combattu par les congolais ordinaires et non ceux qui l’entretiennent car ce sont eux les bénéficiaires.

 

Que les cas de l’Egypte et de la Tunisie puissent servir d’inspiration pour comprendre la force du peuple congolais capable aussi de mener une lutte démocratique pour revendiquer collectivement la gestion responsable du Congo pour la dignité de tous. Après le départ en débandade du Président Ben Ali de Tunisie, vendredi soir 11 février 2011, était le tour prévisible de Moubarak d’Égypte d’abandonner son fauteuil présidentiel de 30 ans après 18 jours de mobilisation et manifestions civiles. Cet événement historique a coïncidé avec le jour de la libération de Nelson Mandela de la prison en 1990.

 

A l’exemple de ces deux pays où la corruption et la misère du peuple dues aux chômages étaient la source de manifestations civiles planifiées et coordonnées à travers les outils de la technologie moderne de réseau social (social network: Facebook, Twitter, etc.), notre pays souffre aussi d’une crise sans précédent de manque de volonté politique pour répondre aux défis nationaux. La stabilité du cadre macro économique qu’on chante aux chaines de la radio et télévision nationale ne se matérialise pas dans la vie des citoyens congolais ordinaires.  Sont très rares ceux qui mangent à leur fin et rare ceux qui mangent deux repas par jour dans un pays aux  richesses scandaleuses.    

 

Ceux en qui le peuple a placé sa confiance, ont complètement déçu et continuent d’abuser cette confiance dans la gestion des affaires de l’Etat. Les étudiants de Goma ont compris que la RDC ne doit pas continuer à fonctionner sur des petits cadeaux ou dons comme si le pays n’a pas de budget national. Cette méthode de gestion pour s’enrichir au détriment du peuple doit être reformée car la richesse du Congo n’appartient pas seulement à la classe politique. 

 

Le PNR  exhorte le peuple congolais d’avoir le courage de combattre les mauvaises pratiques politiques dans notre pays à l’instar des étudiants de Goma. C’est en posant des tels actes individuels de courage exceptionnel que nous pouvons changer ce système pour transformer le Congo à la hauteur et à l'image de ses nombreuses richesses. Un rêve très possible et réalisable!!  Nous le croyons fermement et nous lançons un appel solennel au peuple congolais de se joindre à nous pour mener ensemble un combat démocratique pour la réforme fondamentale au Congo.  Le Congo mérite une nouvelle vision politique, une nouvelle classe politique capable et soucieuse de créer d’emplois, de moderniser les infrastructures hospitalières, scolaires, de transport et de communications. 

 

Notre projet de société est bâti sur une vision d’innovation et créativité couplée avec la volonté politique pour un Congo uni et stable, fort et prospère. C’est un plan d’action sincère et concret pour répondre aux aspirations profondes du peuple congolais de reformer fondamentalement la gestion politique du Congo. Dans ce monde où tout change constamment, seul ce système qui impose la misère et l’asservissement au peuple congolais ne change pas depuis l’indépendance. Il est enraciné dans la conscience collective et se manifeste par la culture de megestion totale au Congo
.

Ensemble la réforme est possible en RD-Congo. 
 

 

Delphin Kyubwa
President national 

Note:
Lien où vous pouvez accéder aux précédents communiqués de presse du PNR www.pnrcongo.net/archives.html

A propos du PNR
                                                                           


Le PNR est un mouvement politique agrée par arrêté ministériel No 109/2010 du 15 Juin 2010 qui incarne les aspirations profondes du peuple congolais de réformer fondamentalement la gestion politique du pays. Le PNR entend donc actionner une révolution pour réformer le Congo en combattant les mauvaises pratiques politiques qui sont à la base de la misère du peuple et de la culture d’impunité. Pour plus d’ information sur le PNR: www.pnrcongo.net  



EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements