Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Fermeture de la frontière Tchad-Nigeria : Un avantage sécuritaire ?


Alwihda Info | Par - 22 Août 2014 modifié le 22 Août 2014 - 16:02


Boko Haram. Crédit photo : Sources
Boko Haram. Crédit photo : Sources
Le Premier Ministre tchadien, Kalzébeu Pahimi Débeuh, a annoncé ce jeudi 21 août, la fermeture de ses frontières avec son voisin le Nigeria. Pour les autorités du Tchad, c’est une «  nécessité impérieuse de santé publique », suite au risque de la propagation du virus mortel Ebola. La décision du gouvernement ne concerne que la région du Lac Tchad. Si pour l’instant les autorités tchadiennes évoquent le cas d’Ebola pour la fermeture de ses frontières, les raisons fondamentales seraient liées aux mouvements de la secte Boko-haram, dans les localités frontalières avec le Nigeria. Cette mesure, n’est pas surprenante, les riverains du Lac Tchad s’y attendaient. L’économie de cette région frontalière prendra sans doute un coup fatal, puisqu’elle est fortement dominée par les exportations et les importations entre ces deux pays. Ce qui semble être une précaution sanitaire est en réalité, aussi une mesure sécuritaire.
 
Suite à cette décision du Gouvernement du Tchad, le pays risque de faire face à une flambée des prix, au plus haut de son histoire, sur les marchés; Si nous savons qu’après la décision du Cameroun de fermer ses frontières avec le Nigeria, les commerçants tchadiens transitent par le Lac Tchad pour faire entrer les marchandises de première nécessité. Si ces derniers ont opté pour ce passage, en bravant les menaces de Boko Haram, c’est qu’il n’y a pas une alternative et que le choix du Lac Tchad s’impose à eux. Ce jeudi, les commerçants viennent d’apprendre par voie de presse que, même cette frontière du Nigeria avec le Lac Tchad est fermée jusqu’à nouvelle ordre, la tentation d’augmenter les prix pour faire pression sur le gouvernement est grande.
 
Pour rappel, Il y’a de cela une semaine, l’armée tchadienne a intercepté un convoi de deux véhicules transportant 85 otages nigérians, suite à l’attaque d’un village dénommé Baga, situé sur les rives du Lac Tchad, coté Nigeria, faisant au passage de dizaine de morts et des blessés.

Mahamat Ramadane
Journaliste-reporter Alwihda Info. Tél : +(235) 63 38 40 18 En savoir plus sur cet auteur

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements