Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REPORTAGE

Fêtes de fin d’année en Côte d’Ivoire : ‘’Le show s’annonce chaud’’, Maquis, bars, night-clubs …. font leur mue


Alwihda Info | Par Narcisse Yao - 21 Décembre 2016 modifié le 21 Décembre 2016 - 10:22

Partout en Côte d’Ivoire et particulièrement à Abidjan, la célébration des fêtes de fin d’année, surtout le réveillon de Noël et celui de la Saint-Sylvestre, est une occasion où, de nombreux fêtards prennent d’assaut les espaces de divertissement. Notamment, les maquis, bars, dancing, night-clubs, hôtels… Ceci, dans une ambiance de vacarme totale, où l’alcool et le sexe sont bien au rendez-vous. En prélude à ces festivités marquant à la fois, la fin et le début de la nouvelle année, ces divers établissements de loisirs et de détente, font peau neuve pour offrir le meilleur confort à la clientèle, le jour J.


Ils sont légion, ces hôtels, maquis, bars, buvettes, dancing, night-clubs… à travers les communes de la capitale économique ivoirienne, à entreprendre des travaux de réfection d’intérieur et d’extérieur, visant à renforcer et/ou à renouveler le dispositif d’accueil existant, à passer surtout de nouvelles couches de peinture, pour donner fière allure. Ce, en vue d’offrir un cadre beaucoup plus enchanteur à la clientèle, à la faveur des fêtes de fin d’année (Noël et Nouvel An) qui s’annoncent à grands pas.

Fabrice N’Zué, tenancier d’un célèbre maquis à l’espace « Mille maquis » à Marcory-Gasoil, qui vient de renouveler les enseignes lumineux, poser des guirlandes, tente de donner quelques précisions sur le changement de look opéré, à l’approche des fêtes.

« C’est une nouvelle année que nous allons commencer. De ce fait, il est bienséant de rénover nos installations pour être en phase avec la clientèle ce jour-là, qui va affluer en masse comme nous le savons, à cette période de l’année, le 24 et le 31 décembre ».

Cet avis est largement partagé par nombre de propriétaires et gérants de maquis, bars ou hôtels rencontrés, comme Sam, gérant d’un night-club du côté de Cocody-Angré. Il ajoute que des travaux de réfection sont en cours chez lui, pour accroître la capacité d’accueil.

A Yopougon, réputée « Cité de la joie », pour ces nombreux maquis, bars, buvettes, dont sa renommée a même dépassé les frontières du pays, surtout pour ce qui est de sa mythique rue princesse, n’est nullement pas en reste en ce changement de décor. Sur cette artère d’environ 800 mètres de long et ses alentours, c’est l’heure du relookage.
Sylvie, une serveuse dans un complexe maquis situé aux abords de ladite rue, s’exprime « Cette année encore, le show sera chaud. On sera débordé comme à l’accoutumée. Donc pour être plus accueillant, le patron a dû remplacer toutes les chaises et tables cassées…. Et puis, c’est une nouvelle année, il faut respecter les clients en leur offrant un cadre idéal ».

Marco et Guizo rencontrés à Abobo-Plateau-Dokui, passant de nouvelles couches de peinture dans une buvette ne disent pas autre chose. « Il faut se mettre au diapason. Lorsqu’on voit tous les maquis, bars climatisés, hôtels, mettre de nouvelles couches de peinture, on ne pas rester indifférent. On doit faire comme eux, pour être à la page et attirer de la clientèle », ont-affirmé avec sourire.

Claude, gérant d’un hôtel entièrement repeint à Adjamé, au quartier des 220 logements explique qu’il est bon de rentrer dans une nouvelle année avec de ‘’nouveaux habits’’. Aussi, Il n’est pas rare de constater que des établissements ont dû fermer momentanément pour mettre toute la gomme et être prêts le jour J.

Ainsi donc, tout sera fin prêt pour fêter les réveillons de Noël et de la Saint-Sylvestre dans une ambiance bouillonnante sous des décibels comme à l’accoutumée. Bonne année à tous !