Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Financement des Pme : Le crédit-bail, une nouvelle alternative


Alwihda Info | Par Narcisse Yao - 20 Septembre 2016 modifié le 20 Septembre 2016 - 13:56

Un atelier d’information à l’attention des journalistes, sur les avantages du crédit-bail s’est tenu à Abidjan.


Le crédit-bail peut financer l’entreprise sans garantie, ni apport personnel. Il s’adapte à la réalité des Petites et moyennes entreprises (Pme). Il anticipe l’épargne de l’entreprise et offre également des solutions de financement pour les populations informelles et rurales, en acceptant un financement sans apport. De part son mode de financement, il augmente le taux de bancarisation et participe à la création d’emplois.

Tels sont les avantages qu’offrent le crédit-bail aux Pme, relevé par l’expert international tunisien en la matière, Me Nizar Snoussi. C’était au cours d’un atelier de formation initié par le ministère de l’Economie et des Finances en partenariat avec l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci) à l’attention des journalistes,.

Me Nizar Snoussi a défini le crédit-bail ou encore leasing comme une opération financière et commerciale par laquelle le crédit-bailleur (la structure financière) achète à la demande du crédit-preneur (le client) auprès d’un fournisseur, un ou des biens. Et lui donner en location pour une durée déterminée, moyennant le versement par le crédit-preneur d’un loyer périodique.

« Comme son nom l’indique si bien, le crédit-bail est une forme d’emprunt bancaire comme tout autre. Mais à la différence, le demandeur n’a pas accès au fonds à proprement dit. Il reçoit seulement le matériel qu’il désire avoir, pour démarrer son entreprise, après une demande formelle en bonne et due forme auprès de la structure financière », a-t-il expliqué.Avant d’ajouter : « Il permet à l’entreprise un gain fiscal par des délais d’amortissements plus courts et adossés à la durée du contrat de crédit-bail ».

Relevant qu’en plus des Pme, le crédit-bail s’adresse aussi aux professions libérales, les commerçants, les prestataires de services, etc., l’expert international a précisé que tout ce qui est périssable et consommable ne peuvent être financé. Il a tenu à signifier que le crédit-bail a été à l’origine du développement des pays du Maghreb.

Pour sa part, le président de l’Unjci, Moussa Traoré a souligné tout l’intérêt de cet atelier pour les hommes médias, en ce sens qu’il pourrait permettre aux entreprises de presse d’avoir des financements et donc être plus autonomes.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements