Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Fracture numérique entre générations en Côte d'Ivoire : Une trentaine de retraités formée à l’outil informatique et l’Internet


Alwihda Info | Par Narcisse Yao - 22 Juin 2017 modifié le 22 Juin 2017 - 13:21

La mise en œuvre dudit projet qui s’inscrit dans le cadre de la 11e édition des « 21 jours d’actions citoyennes » de Mtn Côte d’Ivoire, s’est déroulé le 21 juin, à la médiathèque à d’Abidjan-Treichville.


Fracture numérique entre générations en Côte d'Ivoire : Une trentaine de retraités formée à l’outil informatique et l’Internet
Fracture numérique entre générations en Côte d'Ivoire : Une trentaine de retraités formée à l’outil informatique et l’Internet
Le développement du numérique qui tend à s’imposer de nos jours dans les modes de vie (achat, paiement, inscription, recherches… en ligne), n’est pas toujours saisissable par la majorité d’une frange de la population, parmi lesquelles les retraités. Ceux-ci, bien que lettrés sont pour la plupart victimes d’une fracture numérique générationnelle, devenant ainsi des « analphabètes-numériques ».

Pour contribuer à réduire ce fossé numérique entre les générations, Mtn Côte d’Ivoire en collaboration avec l’Institution de prévoyance sociale-Caisse générale de retraite des agents de l’Etat (Ips-Cgrae) a initié le projet « Tic pour les séniors », au bénéfice d’une trentaine de personnes du troisième âge.

La mise en œuvre dudit projet qui s’inscrit dans le cadre de la 11e édition des « 21 jours d’actions citoyennes » de Mtn Côte d’Ivoire, s’est déroulé le 21 juin, à la médiathèque à d’Abidjan-Treichville.

Selon le directeur adjoint des prestations de l’Ips-Cgrae, Siriki Diarrasouba, il s’agit : « d’un partage de savoir avec nos parents retraités, pour leur donner les rudiments nécessaires. Afin d’épouser cette ère de modernité, avec l’outil informatique et l’Internet ». Pour Siriki Diarrasouba, « le départ à la retraite n’est pas la fin de la vie ». Et donc les retraités en général gagneraient à se familiariser avec l’outil informatique, pour leur quotidien.

Pour sa part, Michelle Manoua, en charge de la communication interne à Mtn Côte d’Ivoire, a indiqué que l’entreprise est engagée à accompagner ces personnes du troisième à « être autonome par rapport à l’outil informatique ». Ainsi, a-t-elle précisé que l’exécution dudit projet, à tourner essentiellement autour de deux modules. A savoir, une formation pratique à l’ordinateur et une sensibilisation à la cybercriminalité.

« Chaque senior a été coché par un Mtners, pour l’assister à l’utilisation de l’ordinateur, au traitement de texte, à aller sur Internet... Puis, lui parler des dangers de la cybercriminalité. C'est-à-dire, comment protéger ses comptes sur les réseaux sociaux ? Les dangers de communiquer son code à un tiers... Ensuite, lui demander ce qu’il aime, pour mieux l’accompagner en fonction de son centre d’intérêt… », a-t-elle déclaré.

Michelle Manoua a également souligné que les « 21 jours d’actions citoyennes », sont un programme de bénévolat du groupe Mtn. Lequel engage ses employés à participer chaque année pendant 21 jours, soit du 1er au 21 juin, aux actions sociales pour le bien-être des communautés, à travers ces 22 filiales dans le monde.

Elle a en outre signalé que pour la sixième année consécutive, le thème « Investir dans l’éducation pour tous » a été reconduit. Pour traduire l’importance que le groupe accorde à la question de l’éducation en Afrique en général et en Côte d’ivoire en particulier. Au terme de cette formation, les participants ont reçu des diplômes de participations.