Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

France - Droit des personnes noires et arabes : "La France ne peut pas être une exception" - Human Rights Watch


Alwihda Info | Par - 4 Octobre 2013 modifié le 4 Octobre 2013 - 01:40

"Un seul message : l’Etat a toujours raison, et la police a le feu vert pour discriminer"


 

PARIS, France, 3 octobre 2013/ -- Suite aux très décevantes décisions de justice rendues hier dans les treize dossiers de plainte pour contrôle au faciès,  voici les premières réactions de Human Rights Watch (http://www.hrw.org/fr), attribuables à Mme Judith Sunderland, directrice adjointe pour l’Europe.

 

Cette dernière a déclaré :

 

« C’est de la justice « copier-coller ». La Cour a statué exactement selon les mêmes termes dans treize cas distincts pourtant fondés sur trois formes différentes de contrôles d’identité. Un seul message : l’Etat a toujours raison, et la police a le feu vert pour discriminer ».

 

Elle a ajouté :

 

« La cour a de facto affirmé que la France peut ignorer les normes de l’Union européenne et internationales. La France ne peut pas être une exception dans ce domaine. Sinon, les personnes noires et arabes seront encore plus convaincues que l’Etat ne s’intéresse pas à la protection de leurs droits ».

 

 

Contact presse :

Jean-Marie Fardeau

Directeur France

Human Rights Watch

Tel : + 33 1 43 59 55 31 / + 33 6 45 85 24 87

jm.fardeau@hrw.org

 

SOURCE 

Human Rights Watch



EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements