Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Frontière Tchad/RCA : Des responsables qualifient la fermeture de brutale et se disent surpris


- 12 Mai 2014 modifié le 12 Mai 2014 - 18:21

Bangui, 12 Mai (RJDH) - Suite à l’annonce de la fermeture ‘’définitive’’ de la frontière entre le Tchad et la Centrafrique, décidée par le président tchadien Idriss Deby le vendredi 9 mai dernier, de premières réactions se font entendre de la part des organisations des droits de l’homme et du Conseil National de Transition (CNT).


Par RJDH-RCA

Frontière Tchad/RCA : Des responsables qualifient la fermeture de brutale et se disent surpris
L’annonce de cette fermeture est perçue différemment par les autorités de transition en Centrafrique. Selon Amboise Zawa, conseiller au CNT (parlement provisoire), cette fermeture ne répond pas aux principes sous-régionaux. « Nous sommes dans la CEMAC et le président tchadien ne devrait pas décidé seul de la fermeture de sa frontière avec la Centrafrique».
 
Pour Fernand Manendjapou, président du Réseau National des Organisations de la Jeunesse pour les Droits de l'Homme, « cette fermeture est la bienvenue car elle a été longtemps souhaitée par les ONG des Droits de l’Homme».
 
Rencontrée dans la matinée par le RJDH, une source du ministère des Affaires Étrangères a déclaré que cette fermeture est brutale. « Le gouvernement est surpris de cette fermeture. Nous en prenons acte et nous attendons la notification officielle avant d’annoncer notre position», a indiqué la source sans donner plus de commentaires.
 
Le Tchad avait décidé vendredi dernier de fermer sa frontière avec la République Centrafricaine. Selon le président tchadien Idriss Deby, « la fermeture de la frontière tchado-centrafricaine est définitive et elle est motivée par des raisons sécuritaires ».
 
« Les frontières seront fortement sécurisés pour éviter l’infiltration des bandits de grands chemins, des coupeurs de route et des malfrats qui sèment le désordre en Centrafrique », avait affirmé Idriss Deby lors d’un déplacement dans le Sud du pays, rapporté par la presse tchadienne.
 
La fermeture de la frontière intervient au moment où le nord de la Centrafrique, qui partage une longue frontière avec le Tchad, est en proie à l’insécurité. L’annonce du président Déby s’est effectuée alors que tous les détachements militaires de la Séléka étaient réunis à Ndélé pour leur congrès.



Dans la même rubrique :
< >

EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements