Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Gabon : Un Mouvement pour les chômeurs


Alwihda Info | Par - 14 Mai 2016 modifié le 14 Mai 2016 - 16:14

En cette période délicate pré-présidentielle, les jeunes Gabonais ne manquent pas d’idées. En effet, depuis le 10 mai 2016, ils viennent de créer le Mouvement national des chômeurs du Gabon (MNCG), dont l’objectif principal est de défendre leurs droits et leurs intérêts. Avec en ligne de mire, le soutien actif à un candidat à l’élection présidentielle d’août qui pensera à eux…


Raymond Ndong Sima (au centre) avec la délégation du MNCG.
Raymond Ndong Sima (au centre) avec la délégation du MNCG.
Selon Mme Zouera Youssoufou, la représentante de la Banque mondiale au Gabon, le chômage qui est défini comme l’état d’inactivité à la recherche du travail, était en juin 2013, «à un taux général de 16%, soit 150 000 chômeurs et le double chez les jeunes avec un peu plus de 3%». Le Mouvement qui se fixe pour objectif principal, d’identifier et de recenser tous les chômeurs et inactifs du Gabon, est un cadre d’échanges, de propositions pour tous ceux qui se sentent concernés.
C’est également une plate-forme de suggestions et de revendications, pour tous les chômeurs gabonais. Pour la Banque mondiale, le climat des affaires contraignant au Gabon, est entre autres, un facteur de faible création d’emplois. C’est pour cela que ce Mouvement entend mettre en place des mécanismes qui inciteraient l’autonomisation des inactifs. Il s’agira de les orienter vers l’entreprenariat en leur proposant des formations adaptées à leur besoin, car selon Mme Youssoufou, le principal problème est la formation des jeunes de moins de 30 ans, qui sont particulièrement frappés par le chômage.
Visant toujours plus haut, et souhaitant que tous se sentent concernés par ce phénomène qui touche toutes les couches sociales, le MNCG entend également développer une chaine de solidarité, d’assistance et de partage entre chômeurs. Le travail étant un droit au Gabon, et conscient que l’Etat ne peut employer tout le monde, celui-ci a au moins le devoir et l’obligation d’assister les chômeurs en quête d’un emploi. Et pourquoi pas en leur octroyant une allocation chômage. Pourtant, une allocation à leur endroit leur permettrait, non pas de vivre, mais au moins, de légaliser les documents nécessaires pour la constitution de leurs dossiers, mais également d’étendre leurs recherches d’emploi sur l'ensemble du territoire national. Les modalités d’inscription des chômeurs se font en ligne sur la page facebook du Mouvement national des chômeurs du Gabon, où on peut y laisser son identité, les diplômes et les différents contacts.
Déjà, le 13 mai dernier, l’ancien Premier ministre et candidat à la présidence Raymond Ndong Sima a reçu une délégation du Mouvement national des chômeurs du Gabon dont le président n’est autre que Nguema Ndong Sylvère Michel.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements