Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Guinée/Gestion du pouvoir : "De l'incapacité à l'instauration du complot PERMANENT", M.B


Alwihda Info | Par Mamadou BARRY - 29 Janvier 2012 modifié le 29 Janvier 2012 - 10:41


Le peuple de Guinée est aujourd’hui dans l’intime conviction que le Président de la République et son gouvernement ne sont pas en mesure de faire face aux défis du pays. Cette incapacité est renforcée par le manque de vision et de projet pour le pays avant même son installation. Le citoyen fait alors face à la perversion de toutes les bonnes promesses pour la construction du pays. C’est alors le lieu et le moment de se demander où est passé ce slogan qui avait permis à certains qui avaient décidé de donner le bénéfice du doute à Alpha CONDE un court instant pour voir. Ce slogan était : « Ensemble, Changeons la Guinée ! » Il n’est même plus possible aujourd’hui de dire que c’est l’Arc-En-Ciel, encore moins le RPG qui qui gouverne le pays. C’est juste un clan qui se retrouve, par le plus grand des accidents, à la gestion des affaires publiques. Sans aucune capacité à s’occuper du quotidien des guinéens, Alpha CONDE s’occupe PERSONNELLEMENT de son opposition parce qu’il ne tolère pas la contradiction. Pour montrer la couleur de la haine et la rancune qui caractérisent sa gestion du pays, le Président de la République a fait allusion, dès son arrivée aux affaires, une volonté de : « Reprendre le pays là où Sékou TOURE l’avait laissé ! » en mettant en place sa machine pour assurer effectivement : La Stigmatisation d’une Communauté (Comme Sékou TOURE en 1977) ; L’Indexation d’une Catégorie Socioprofessionnelle (Comme Sékou TOURE en 1975) ; L’Intimidation, la Menace et l’Arrestation des Cadres, militants et responsables de l’opposition (Comme Sékou TOURE avec ses complots qui a commencé par arrêter les petits pour finir par prendre les plus gros dans l’indifférence du peuple ; La Création de Complots pour masquer son incapacité et occuper l’esprit des citoyens Aujourd’hui, la similitude est totale entre les faits et gestes de Sékou TOURE et Alpha CONDE dans leur mode de fonctionnement et les méthodes utilisées : Ne pas aimer la contradiction ; Réduire au silence toute opposition ; Création de Complots pour éliminer les opposants ; Occuper les esprits des citoyens à tout sauf l’essentiel ; Lier toutes les arrestations à ce ou ces complots. Après avoir compris deux choses qui sont : L’incapacité à apporter le changement promis ; La détermination exceptionnelle des militants de l’opposition, Alpha CONDE a inventé le complot du 19 Juillet 2011 pour être en mesure de mettre qui il veut hors jeu dans le paysage politique guinéen, à travers des arrestations arbitraires et hors la loi. Dans une vision de liquidation de son opposition, il a deux possibilités qui s’offrent à lui : La Menace, l’affectation et les arrestations des uns ; Le débauchage par l’argent et la promesse de postes pour les autres En conséquence, nous avons assisté depuis l’arrivée de Alpha CONDE aux affaires à : En Avril 2011, agression du cortège de Cellou Dalein à son arrivée de Dakar, arrestation de militants et responsables de l’UFDG en particulier Yari Briki et l’assassinat de Zakariaou DIALLO ; En Juillet 2011, invention d’un complot qui a permis la chasse à BAH Oury qui sort du pays pour préserver sa vie et arrestation de plusieurs autres cadres, militants et responsables de l’UFDG surtout dans les rangs des jeunes de l’axe ; En Septembre, à l’occasion de la marche pacifique du 27, arrestation et condamnation de plusieurs centaines d’opposants dont le Vice-Président des NFD, Etienne SOROPOGUI ; En Janvier 2012, création de toute pièce d’un dossier au niveau de la Caisse Nationale de Sécurité Nationale dont le directeur n’est nul autre que Malick SANKHON, celui-là même qui avait ordonné l’arrestation de Yari Briki à l’aéroport en Avril ; Toujours en Janvier 2012 et six mois après les faits, Bano SOW, l’administrateur du siège de l’UFDG est kidnappé en pleine journée et en pleine circulation avec pour simple chef d’accusation, une certaine participation dans le faux complot du 19 Juillet 2011. Il semble bien que selon les différents observateurs de la vie politique guinéenne, le Président Alpha CONDE se trompe d’époque, de pays, de stratégie, de priorités et surtout de méthodes dans la gestion du pays et cela risque de lui être préjudiciable à terme. Qui aurait imaginé que le « Professeur » de Droit, opposant historique, condamné à mort par contumace par le régime de Sékou TOURE, condamné à deux ans de prison fermes par le Général Lansana CONTE, se réclamant de 40 ans d’opposition avec une grande lutte pour l’instauration de la démocratie en Guinée, arriverait au pouvoir pour chercher à instaurer une nouvelle dictature, à travers de méthodes dignes d’un régime stalinien ?  Mamadou BARRY, Analyste Financier  - "mailto:mamadoubiro@yahoo.fr" mamadoubiro@yahoo.fr 68-28-09-09 (Orange – 28 – Septembre – 2009)