Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Guinée : L’isoloir de l’infortune !


Alwihda Info | Par Alfa @ - 8 Mars 2010 modifié le 8 Mars 2010 - 09:08


Souleymane Bah - (USA) - soulbah@yahoo.fr

Le vieux hérisson voulant tromper le père porc-épic se déguisa en bébé porc-épic ignorant qu’en longueur de journée la famille porc-épic s’entrainait à reconnaitre les faits et gestes ainsi qu’à humer les odeurs du vieux hérisson.

La perle démocratique bruine la masse politique Guinéenne en quête de jours meilleurs dans les ruines de la haine qu’ils ont longtemps cultivés.

Transition, élection… ne croyez pas en leurs mensonges. C’est de la pure Trahison.

Ayant peurs que la Justice les rattrape, nos politiciens ont volontairement participé à l’échec des négociations de Ouagadougou devant un CNDD qui n’était qu’une épave remplit de cadavres et de fantômes. Le seul accord accepté était entre les membres du CNDD et qui a été automatiquement approuvé par nos politiciens réunis aux seins de la nouvelle structure politique qu’ils appellent pudiquement « FORCES VIVES » qui n’est autre qu’un moyen pour mieux bercer et endormir la population. Leur objectif final serait de convaincre les amis du peuple que le cas Guinéen est désespéré et sans issus. Ces moyens ont été utilisés au paravent pour éloigner les cadres intègres de la République qui ont été obligé de vivre avec leurs familles à l’étranger. C’est un jeu sournois qui consiste à se servir des nerfs de sa proie ou de son adversaire pour le faire plier. Pour réussir cela, ils ont toujours besoin de temps et tous les moyens sont bons pour faire perdurer leur narcissisme.

Il est ridicule de voire des candidats aux élections qui se sont particulièrement distingués par leurs participations au déclin du tissus social de leur patrie. C’est ainsi que vous rencontrerai parmi eux des individus ou leurs parents qui ont aidé le PDG à utiliser le peuple de Guinée pendant vingt six ans comme du bétail en forçant celle-ci à faire de l’esclavage pour financer la propagande et le culte de personnalités. Ce qui a contribué à la décimation des milliers de vies humaines et la lapidation des ressources du pays. Beaucoup de pays qui ont bénéficié des aides à travers cette propagandes n’ont aussi jamais pris en compte la souffrance que notre peuple à enduré pour recevoir ces mannes qui ont porté plusieurs activistes d’époques aux sommets de leurs Etats. Certain de ces pays n’ont aucun respect pour la Guinée au point d’emprisonner, humilié, rapatrié… nos compatriotes.

Après avoir participé à l’obscurantisme programmé pour le peuple, ces mêmes individus et ou leurs enfants ont migré vers le PUP qui à détruit durant vingt quatre ans la possibilité qu’avait la Guinée de s’en sortir de la dictature institutionnelle. Au contraire la répression, le pillage, le népotisme… sont devenue monnaies courantes sans aucun respect pour la vie Humaine ou de la Patrie. Sous ce régime les plaies laissées par le PDG ont été volontairement aggravées.

Ce sont ces mêmes groupes d’individus qui ont investie le CNDD, calomniant tel ou tel qui sera emprisonné ou torturé à mort sans jugement. La suite c’est la barbarie qui est encore là.

Nos politiciens qui ont des tentacules dans les organisations sociales ne tolèrent jamais que l’ont parle de Démocratie dans leurs partis ou de gestion propre dans leurs organisations. Mais comment peuvent ils servirent les Guinéens s’ils rament dans des sens contraires ? C’est une folie. On ne peut passer d’un moteur diesel à l’essence sans changement significatif dans le moteur. Pourtant, c’est ce que nous promettent ces politiciens du moyen âge. Ils sont incapables de faire de la Démocratie dans leurs partis pendant qu’ils murmurent Démocratie sans aucune volonté de le réaliser. Même si on devenait généreux et qu’on leurs offrent la volonté de Démocratiser la Guinée, ils n’auront pas le minimum de compétence nécessaire pour cet exercice. Ce sont tout simplement des paresseux remplis de haine et d’ignorance à provision. C’est pour cette raison qu’ils n’ont pas eux des difficultés pour s’assoir avec les criminelles du CNDD qu’ils ont accusé vouloir les assassiner. D’ailleurs, ils avaient abandonné leurs militants baignant dans le sang pour aller exhiber des égratignures. En plus aucun d’entre eux ne rend visite aux militants qui ont payé cher pour ce gouvernement de Tension et de perte de temps qu’ils ont mis en place. Si non pourquoi refusent-ils de saisir le Tribunal Pénal International et le Conseil de Sécurité des Nation Unie pour protéger le peuple de Guinée?

Eh bien, la mode à ce jour à Conakry c’est le recrutement des administrateurs corrompus qui se sont professionnalisés dans les tripatouillages électoraux. Ces administrateurs sont aux petits soins et son promis aux postes juteux après les élections. Les partis politiques ont aussi ouvert leurs carnets d’adresses pour s’assurer que les urnes soient en leurs faveurs peu importe le choix des électeurs. En plus chacun d’entre eux se crée des liens avec les milices aux seins de l’Armée pour châtié celui qui contestera leur élection. Ils savent aussi que plusieurs familles sont équipées d’Armes de guerre pour autodéfense. Ce qui constitue un grand danger pour la cohésion sociale au cas où la situation basculerait à l’affront ethnique sachant que ces partis politiques sont tous à base ethnique. D’où l’obligation de Reformer les partis politiques, les organisations sociales… pour répondre aux attentes du peuple de Guinée qui est fatigué de cette hypocrisie.

Ils préfèrent la paix à la Justice par ce qu’ils sont injuste et trainent un passé fait du sang de leurs compatriotes. Quand on les réclame la Vérité, ils deviennent directement des monstres. Ils ne veulent pas du tout que le peuple vit dans la paix. Pour eux la paix, c’est quand ils abusent le peuple et qu’ils sont vénéré comme Dieu. Comment protéger les victimes s’il n’y a pas de justice ? Qu’est ce qui prouve qu’ils arrêteront ces crimes, s’il n’a pas de justice ? Comment est ce que les parents des victimes feront leurs deuils, sans vérité ? Comment soigner ces malades s’ils continuent à croire que c’est normal de torturer, violer les femmes qui leurs ont donnés la vie, le lait et changé leurs couches…? Comment est ce que les schizophrènes parmi eux auront des soins si leurs maladies ne sont pas diagnostiquées ? Dans ces conditions, comment est ce que les faibles qui sont aussi des êtres humains et citoyens pourront vivre sans crainte d’être utiliser moins que du bétail ?

Croyez en, les bourreaux continueront tant qu’ils ne sont pas jugé. En public, ils garderont ces visages d’agneaux et en privé le diable se manifestera en eux détruisant tout ce qui est sacré.

On ne pourra soigner le mal social sans justice pour les faibles et les victimes.

Retenons que, l’esprit des martyrs hanteront ce pays tant qu’il n’y a pas justice pour faciliter leurs repos. De la justice viendra la paix nécessaire que le pays à besoin.

Maintenant que les membres du CNDD craignent aussi la Justice, un groupuscule d’idéologue de la dictature veut que les adversités entre criminels s’estompent en partageant les ressources et portes feuilles clés de la République. La méthode consiste à nommer un Président de la République issus de l’opposition sans tenir compte de l’exigence Démocratique et le désir du peuple. Ainsi, la communauté internationale n’aura aucune réclamation à faire car chaque partie impliqué se contentera de ce simulacre de paix où il n’y aura jamais d’opposant en vie ou libre. Les dispositions seront prises par la suite pour faire taire le peuple. « N’oublions pas que ceci est un Crime en soit ».

Il est important de noter qu’en principe, les partis politiques qui participent à cette transition ne devront en aucun cas présenter un candidat aux élections pour éviter qu’ils utilisent les fonds publics pour battre campagne.

A retenir, qu’en créant un Gouvernement d’union dit National, ce groupe de profiteurs à pris la responsabilité de faire les élections dans un délai de six mois et sans un jour de plus. Ce qu’ils savent impossible. N’est ce pas du mépris pour le peuple de Guinée qui paye de plus en plus pour se débarrasser du règne de la médiocratie et de cette Armée de barbares ? Au contraire, ils comptent bien se sucrer à partir des recettes minières ou des actes de corruptions qui défavoriseraient notre patrimoine national.

Ils se sont de facto engagés pour faire des élections pas pour signer des actes au nom de la République de Guinée en dehors du cadre des préparatifs des élections. Non seulement, ils doivent enrôler tous les Guinéens et Guinéennes mais aussi ils doivent veiller à ce que le scrutin soit transparent en Juin 2010 et en évitant des pertes de vies humaines. Dans le cas contraire, ils devront tous répondre devant la Justice pour avoir trompé le peuple à des fins personnelles. Et toutes les personnes qui seront reconnu coupable ne devront jamais occuper un poste de responsabilité dans la République de Guinée. Car le peuple ne peut plus nourrir des vagabonds avec l’argent du contribuable.

Nous mettons en garde ceux qui feront recours aux sacrifices humains pour des fins électorales. Des actes sataniques telle que déterrer des cadavres, démembrer des enfants et femmes en ceintes devront être vigoureusement dénoncé par les populations et les commanditaires doivent s’attendre à des punitions exemplaires.

Les populations devront éviter de consommer les animaux qui seront sacrifié par les politiciens. Ces sacrifices ont pour objectif de rendre manipulable les citoyens au point de devenir de zombies électorales. Ils savent que le pouvoir c’est le peuple, raison pour la quelle ils cherchent toujours à dompter celle-ci. Ils doivent répondre de leurs implications dans la prolifération de la haine dans nos cités.

Ne croyez pas aussi aux messages qu’ils postent dans les journaux car ils ne font les publicités que quand ils perdent la face. Leurs propagandes ne prouvent rien. Ils sont tous comme des prétendants d’une jeune fille, aucun d’entre eux ne sera honnête pour avouer qu’il est entrain de perdre.

MOPAG encourage les populations à travailler ensemble et d’éviter de se faire manipuler par qui que ce soit.

Nous portons à la connaissance du Conseil de sécurité des Nation Unie, La communauté internationale, les partenaires et amis de la Guinée, l’Union Africaine et la Communauté des Etats de l’Afrique de l’ouest qu’il y a une crise de confiance entre les Dirigeants, l’Opposition, Religieux, Operateurs Economiques, syndicats et le peuple de Guinée. A force d’abus les Guinéens et Guinéennes ont appris à se méfier. Pour raison, les listes faites précédemment et cela depuis le règne du PDG pour l’enrôlement aux élections ont servi pour réclamer des taxes imaginaires aux familles qui ont été à majorité ruiné avec ces pratiques. Certaines familles ont vues leurs membres emprisonnés, torturés, forcés à l’exil ou tout simplement exécuté. Cela a créé une psychose qui empêche les familles à déclarer la totalité de leurs membres pour éviter de s’exposer à ces criminels. En plus de cela, le choix des électeurs peut être utilisé contre eux pour subir la répression étatique, la marginalisation sociale et le bannissement des ressortissants de ces lieux dans la gestion des affaires publiques et privés du pays.

Voter sans sécurité, c’est s’exposer à un danger inconnu.

Le processus d’enrôlement des Guinéens vivant à l’étranger aussi souffre de ce manque de confiance envers les autorités de notre pays. Les Guinéens n’ont pas de garantie que leurs informations ne seront utilisées contre leurs familles et amis resté au pays. Car, il faut le reconnaitre, les autorités de Conakry ne pardonnerons jamais la virulente opposition dont les Guinéens de l’étranger sont désormais résolu à utiliser pour faire partir cette bande de voyou. A cela s’ajoute aussi les agents qui infiltrent la Diaspora pour faire arrêter nos concitoyens à leurs arrivés au pays.

A retenir aussi qu’enrôler sérieusement les Guinéens de l’étranger est une tache qui doit tenir comptes de plusieurs facteurs dont les générations d’immigrants et leurs descendants. Ces derniers n’ont en majorité aucune pièce d’identité de leurs pays. Cela est du aux laxismes et la volonté manifestes des autorités qui de notre pays à exclure ces citoyens. Ils ont peurs que les compétences des Guinéens de la Diaspora ne mettent en exergue leurs ignorances et leurs désirs d’abrutir la population Guinéenne.

Parmi les générations, il y a celle qui est partie avant l’indépendance pour la formation ou pour des raisons personnelles ; Il y a celle forcé à l’exil juste après l’indépendance, c’est dire les années soixante ; il y a celle des répressions des années soixante dix ; celle des dernières années du PDG, les rescapés du régime; il y a les victimes du nettoyage CMRN ; Il y a les humiliés de la Démocratie qui s’étend des années quatre vingt dix à travers le PUP à l’arrivé du CNDD et il y a les désillusionnés du pouvoir militaire.

Nous prions les décideurs de tenir compte que la Guinée occupe une place très importante dans la sous région Ouest Africaine, pour plusieurs familles en Afrique et à travers le monde. Cela est du à l’abondance de pluies, de ressources… nécessaires à la stabilité sociale, économique, politique de plusieurs pays frères en manque partiel ou total de ressources. Malgré les frontières, nous avons et gardons les liens communautaires et traditionnels avec ces pays. C’est pour cette raison que nous demandons aux autorités des pays Africains de veiller à consolider nos acquis sociaux pour éviter la déchirure communautaire qui ébranlera le fondement même de la société africaine. A comprendre que, le viole d’une femme dans la région des Grand Lacs affects psychologiquement des millions de familles Africains. Et que le pillage des ressources halieutiques des cotes Guinéennes crée des affamés au Burkina Faso et ailleurs dans la région.

C’est ainsi aussi que supporter les dictateurs Africains détruit l’espoir de tout un continent et crée une frustration qui se traduit par la violence, l’augmentation de la misère, la désorientation sociale, l’immigration sauvage... Pourtant le peuple Africain est paisible et n’a aucun problème de vie commune ou de partage. Ce sont des dirigeants et faux opposants comme ceux qui dérangent la quiétude des Guinéens qui manipulent nos populations à travers le continent pour leurs propres intérêts.

Les gouvernements d’ « Union National en Afrique » sont sans doute créés pour continuer à piller nos ressources, assassiner nos génies, abrutir nos populations, pérenniser la Dictature, freiner tous les espoirs de développement… C’est criminel de soutenir les criminels ou de traiter des affaires avec des assassins, des violeurs, affameurs… C’est criminel et immoral de profiter indignement des pauvres.

Il est aussi stupide, irresponsable et très dangereux de croire que les militaires au pouvoir en Afrique peuvent aider à lutter contre les terroristes. Ce soutien à ces militaires habitués aux luxes et à l’excès du pouvoir se retournera contre leurs commanditaires quand ils auront suffisamment de moyens et de relations pour atteindre d’autres objectifs.

Pour le moment, les Guinéens devront refuser le report des élections et faire beaucoup attention aux activistes du PDG-CMRN-PUP-CNDD-FVG (Respectivement Parti Démocratique de Guinée, Comité Militaire de redressement National, Parti de l’Unité et du Progrès, Conseil National de la Démocratie et le Développement, Forces vives de Guinée) qui continuent volontairement à mettre ce pays dans l’incertitude. Ils devront tous partir si les élections ne sont réalisées de manière transparente comme ils l’ont promis à l’ensemble des Guinéens. Tenons compte que chaque jour qui passe est un jour de trop pour le peuple qui misère dans l’ombre, pour les familles qui continuent d’être victime d’abus, pour la paix, pour l’éducation, pour la protection civile, pour la protection culturelle, pour la libre expression, pour la libre entreprise, pour la gestion équitable de nos ressources, pour la prospérité… en un mot pour la Démocratie.

Faisons en sorte qu’aucun citoyen ne soit accusé d’être informateur et torturé pour avoir lu un ou des messages contre ces criminelles.

N’acceptons jamais que nos bulletins de vote soient utilisés dans l’isoloir de l’infortune qui martyrise nos peuples.

Que Dieu guide et protège les peuples opprimés.


EDITORIAL | COMMUNIQUE | Informations | AFRIQUE | SCOOP | Spécial Mali | Santé | INTERVIEW | SPORTS | REACTION | MEDIAS | REPORTAGE | RELIGIONS | SERVICES | INSOLITE | ANALYSE | ARCHIVES | SCIENCE | LIVRE | Evènements