Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Guinée : Le changement de Alpha Condé


Alwihda Info | Par - 25 Septembre 2011 modifié le 25 Septembre 2011 - 20:51


Le Changement a été depuis les mois de Janvier et Février 2007, un mot que est à la mode et chacun l’utilise comme bon lui semble. Mais il est intéressant de voir quelle est la signification de ce mot dans la tête d’un homme lorsqu’il a une casquette d’opposant et le sens de ce même mot dans la vision de ce même homme lorsqu’il est aux affaires.   A la lecture de cette analyse, vous vous rendrez bien compte que soit l’homme ne croit pas en ce qu’il dit, soit il a la mémoire courte. Pour ce qui est du Président de la République, je crois que les deux concepts sont valables pour lui.   Une étude comparative de ce qu’est le changement entre la profession de foi de « l’homme du Changement » aux élections Présidentielles de (1993 – 1998) et l’exercice actuel du pouvoir par cet homme du changement.   Accrochez vous à votre écran ou à votre morceau de papier parce que les zones de turbulences sont très mouvementées. Il est dit à l’époque :   LE CHANGEMENT POURQUOI ?   - Pour redonner l’espoir au guinéens dans leur ensemble ; - Pour permettre à nos jeunes filles et garçons de bénéficier d’un enseignement secondaire digne de ce nom ; - Pour alléger le fardeau qui pèse aujourd’hui sur la femme guinéenne ; - Pour sécuriser le travailleur guinéen toujours anxieux sur son sort du lendemain ; - Pour permettre à nos frères « déflatés » de retrouver leur dignité car, l’homme privé de travail perd sa dignité d’être humain ; - Pour permettre aux guinéens de vivre dans la paix et la tranquillité ; - Pour garantir à chaque citoyen la pleine jouissance de ses droits et libertés reconnues par la déclaration universelle des droits de l’homme, la Charte Africaine des droits de l’homme et des peuples, et, ceux consacrés par la Loi fondamentale ; - Pour restaurer la sécurité des hommes et la protection des biens ; - Pour rendre effective la séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire ; assurer la formation d’un corps de magistrat indépendant et digne ; - Pour répondre à la demande sociale d’information, de formation civique et politique, de promotion culturelle, garantir aux médias indépendance et libertés ; - En un mot pour réaliser avec tous l’Unité Nationale, la Paix, les Libertés Démocratiques, la Justice Sociale et Promouvoir le Développement Economique et social.   Voilà ce que « l’homme du changement » avait pour vision lorsqu’il était ans l’opposition. Aujourd’hui il est aux affaires et voilà ce qu’on peut avoir comme nouvelle version du changement :       LE CHANGEMENT POURQUOI ?   - pour faire voler en éclat l’espoir du guinéen en assurant la division des uns et l’exclusion des autres ; - pour permettre à nos jeunes filles et garçons d’avoir un enseignement en langues nationales, afin de leur assurer un avenir digne de ce nom ; - Pour alourdir encore davantage le fardeau qui pèse sur la femme guinéenne en l’exposant dans une plus grande précarité sociale ; - Pour assurer une grande instabilité dans la vie du travailleur guinéen en ne donnant des postes qu’à une certaine catégorie de personnes ; - Pour augmenter le nombre de « déflatés » au point de licencier même ceux et celles qui sont dans des structures non étatiques gérées par des conventions internationales et leur faire perdre ainsi toute dignité humaine ; - Pour permettre aux guinéens de se trouver dans une incertitude qui mine la stabilité du pays et qui accentue la fracture sociale ; - Pour bafouer tous les jours un peu plus les droits et libertés garantis par les chartes et les lois de la République de Guinée ; - Pour augmenter l’insécurité des personnes à travers des attaques ciblées et la destruction de biens privés à travers des règlements de comptes ; - Pour rendre complètement inopérant le sacro saint principe de la séparation des pouvoirs qui garantit l’existence d’une démocratie véritable ; - Pour s’assurer le contrôle effectif de tous les canaux de circulation de l’information et la prise sous tutelle des médias publics et l’intimidation de ceux privés ; - En un mot mettre en place un système de gouvernement autocratique bafouant ainsi les principes les plus élémentaires de l’exercice du droit et de la démocratie pour l’émergence d’une nouvelle guinée pour la promotion de l’Unité Nationale et la cohésion sociale.   Entre la vision du changement de l’opposant Alpha CONDE et celle du Président de la République, il y a une grande différence qui permet au guinéen de douter de ce pouvoir pour ce qui est de sa capacité, mais aussi et surtout sa volonté réelle d’apporter le changement tant souhaité par le peuple meurtri de Guinée.   C’est justement pour une meilleure définition de la notion de changement qu’il est important de faire comprendre au Président de la République que la vision de changement d’un opposant ne devrait pas changer une fois arrivé au pouvoir, mais au contraire.   La seule et unique manière de faire comprendre que le changement prôné a été dérouté de sa route et de son objectif initial, c’est de montrer, à travers la manifestation pacifique du Mardi 27 Septembre 2011 que confère la constitution de notre pays, qu’il est encore temps de revenir à la vraie définition du changement selon la compréhension de tout le peuple de guinée.   Monsieur le Président, il est encore temps de faire machine arrière, c’est l’histoire qui vous le demande.       Mamadou BARRY, Analyste Financier mamadoubiro@yahoo.fr 68-28-09-09 (Orange – 28 – Septembre – 2009)



1.Posté par jah le 25/09/2011 22:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SVP occupé vous de vos affaires
Si Deby fait son boulot,Alpha aussi fait son boulot.
Quesqu un Tchadien vient fouré son nez dans les affaires de la Guinée

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Pour poster un commentaire, vous devez utiliser un Email valide. Les commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi seront effacés.
En raison d'un nombre important de commentaires non conformes à la net-étiquette et ou à la loi, les commentaires sont désormais soumis aux modérateurs afin d'être vérifiés.